Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Obsèques de feu Pr Mamadou Dembélé : Des honneurs dignes du rang de l’illustre défunt !

Décédé le dimanche 9 octobre 2016, feu Mamadou Dembélé a été conduit à sa dernière demeure le mardi 11 au cimetière d’Hamdallaye. Pour l’occasion, l’illustre disparu a eu droit à l’hommage officiel de la nation à travers une cérémonie solennelle, forte d’émotion, tenue sur le parking de la mairie de la commune III, du District de Bamako sous la haute présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta qui a élevé le défunt au rang de Grand Officier de l’Ordre national du Mali à titre posthume.

docteur-professeur-mamadou-dembele-chirurgien-ancien-premier-ministre-mort-deces-hommage

L’évènement a, en plus du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, enregistré la présence du chef du gouvernement Modibo Keïta, celle de l’ancien président Moussa Traoré et de plusieurs autres personnalités.

Autorités, simples collaborateurs, parents et amis, tous dans une communion, ont rendu un dernier hommage au Pr. Mamadou Dembélé, ancien Premier ministre, arraché à l’affection des siens le dimanche 9 octobre dernier. Avant de l’accompagner à sa dernière demeure, au cimetière de Hamdallaye. A travers divers témoignages, les uns et les autres ont reconnu en lui un homme de principe, de rigueur, et un patriote.

Né à Kayes le 21 janvier 1934, feu Mamadou Dembélé obtient le baccalauréat en série Sciences expérimentales au centre d’examen du Soudan Français (Bamako) qui, à l’époque, relevait de l’académie de Bordeaux, en 1955. Passionné des sciences et porté par son désir de soulager la souffrance de ses semblables, il entreprit des études supérieures en médecine, obtient le doctorat à la Faculté de Nancy en 1963, ensuite, le Certificat d’Etudes Spéciales (CES) en chirurgie en 1966, toujours dans la même faculté, et, enfin, l’agrégation en chirurgie générale à Paris, en avril 1974.

Pendant dix ans, de 1974 à 1984, sans se départir du bistouri, il sert comme enseignant à la Faculté de médecine et de la pharmacie du Point G faisant profiter à la jeune génération son immense savoir et son expérience qui lui valurent d’occuper plusieurs postes de responsabilité dans l’administration publique. Chirurgien en chef à l’hôpital du Point-G, de 1967 à 1991, directeur des hôpitaux du Point G, de Gabriel Touré et de Kati, le Pr Mamadou Dembélé devient, par la suite, ministre de la Santé publique et des Affaires sociales de décembre 1984 à juin 1986, avant d’être Premier ministre de juin 1986-juin 1988, puis, de nouveau, ministre de la Santé publique et des Affaires sociales.

Cette riche carrière professionnelle sera marquée, au plan international, par sa nomination comme représentant de l’organisation mondiale de la santé, au Congo Brazzaville en 1989, au Zaïre de 1990 à 1993, au Sénégal de 1993-1996.

Feu Mamadou Dembélé fut membre de plusieurs associations ou sociétés savantes, membre de la Société de médecine de Nantes en France, de la Société française de chirurgie, du Collège d’intervention de chirurgie.

Différentes distinctions honorifiques attestent de cette vie bien remplie : Chevalier de l’ordre du mérite français en 1973, Grand-croix de l’ordre du mérite de la République fédérale d’Allemagne en 1988, Chevalier de la Légion d’honneur française en 1994, Commandeur de l’ordre national du Mali en 2009, Grand Officier de l’ordre national du Mali à titre posthume, le 11 octobre 2016.

Par Moïse Keïta

Source: Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct