Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Nouvel an 2020 : le président rassure, l’opposition s’inquiète

A l’occasion du nouvel an 2020, le président de la République s’est adressé ce mardi 31 Décembre 2019 à la nation malienne. Dans son discours, Ibrahim Boubacar Keïta a salué le peuple malien et a réitéré sa confiance en l’avenir du pays. IBK a salué la tenue du Dialogue National Inclusif et certaines réalisations faites par le Mali en 2019 avant de faire part de ses ambitions pour le développement du pays et le retour de la paix. Toutefois l’opposition estime que cette adresse du chef de l’État est un non événement.

Selon IBK, l’une des plus grandes victoires de l’année 2019 a été la tenue du dialogue national inclusif. Le président a salué les forces de l’ordre et de sécurité, ainsi que tous les maliens pour leur bravoure. Il a aussi rendu hommage à toutes les victimes des attaques dans le pays mais aussi aux français tués à Indelimane. Le président a relevé dans son discours une évolution dans plusieurs domaines, notamment la sécurité, l’agriculture, le secteur minier, l’économie, le foncier et le sport entre autres. Pour Ibrahim Boubacar Keïta, « le Mali ne cesse de surprendre » et « grâce au sacrifice de ses filles et de ses fils, le pays reprend, avec détermination, sa marche historique ». En 2020, IBK promet que les conditions de vie des maliens seront améliorées :« Je sais la souffrance de la majorité de nos compatriotes. Je sais la pauvreté et la précarité qui affectent encore de larges couches de nos populations. Je sais la prévalence du chômage malgré les efforts pour promouvoir l’entrepreneuriat-jeunesse. Je sais la soif d’eau potable. Je sais le besoin d’électricité de nos villes et de nos campagnes. Je sais l’urgence de démocratiser l’accès à la santé, une santé digne d’un pays aux ambitions d’émergence. Je sais l’urgence de démocratiser l’accès à l’éducation, une éducation digne d’un pays aux ambitions d’émergence. Le gouvernement est à pied d’œuvre pour remporter dans des biens des domaines, des victoires. » a affirmé le président IBK.

Cependant pour le chef de file de l’opposition, le discours « dilatoire » du Président IBK est « un non événement vide de sens, d’espoir et de solutions pour sortir le pays de la crise qu’il traverse depuis l’arrivée du président à la magistrature suprême ». Pour Soumaila Cissé, les conclusions adulées des « prétendues assises nationales » ne peuvent rien apporter au pays. Pour appuyer sa thèse le président de l’URD, rappelle ce qu’il appelle « les grands détournements des derniers publics dans l’achat des équipements et matériels militaires » .Comme conclusion Soumaila Cissé a demandé au président de la république « moins de discours et plus d’action dans la lutte contre la corruption, le retour de la paix et la satisfaction de la demande sociale ».

En fin pour certains observateurs l’année 2019 a été une année noire pour la nation malienne. Car selon eux, des centaines de militaires et civils ont trouvé la mort dans de nombreuses localités du pays notamment à Koulogo, Ogossagou, Sobané-Da, Guiré, Dioura, Boulkessi, Indelimane et Tabankort .

 

Source: Studio Tamani

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct