Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

MENACE SUR LA PAIX ET LA SECURITE DES POPULATIONS : LE PRÉSIDENT DU COLLÈGE TRANSITOIRE DE TAOUDÉNI, DINA OULD DAYA INDEX LES ACTEURS.

Dans le cadre de l’organisation du dialogue politique inclusif, le Ministre Amadou Thiam chargé des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile a rencontré les autorités administratives et locales de Taoudéni. Ce, pour expliquer le processus qui doit conduire à une stabilité dans le pays. Cette rencontre qui a réunie plusieurs personnalités des différentes couches sociales s’est tenue au collège transitoire de Taoudéni.

Dans son intervention, le président du cercle de Taoudéni Mohamed Mohamoud Hassane n’a pas manqué de souligner les difficultés que rencontre sa région. Selon lui, Taoudéni est en marge par rapport aux autres régions. Car, explique-t-il,  « les structures de collectivité ne sont pas sur pied ». Il déclare qu’il n’y a même pas une liste électorale à Taoudéni. « Nous ne jouissons d’aucun droit dans cette région de Taoudéni », a-t-il dénoncé.

Pour sa part, le Président du collège transitoire de Taoudéni, Dina Ould Daya déplore les pertes enregistrées qui se sont aggravées depuis la signature de l’accord de paix. à l’en croire, aucune amélioration d’ordre sécuritaire n’a été notée sur le terrain. Pis, il s’inquiète pour la sécurité des populations avec la présence des FAMA, de la MINUSMA, de la Barkhane et des autres mouvements armés. « Toutes ses forces disent qu’elles œuvrent pour la paix et l’application de l’accord. Mais, on ne voit jamais d’avancement en ce qui concerne la sécurité de la population », relève-t-il.

Par ailleurs, Sidi Ali Ould Bagna, Président de la société civile de Taoudéni plaide en faveur des populations. Il a profité de l’occasion pour signaler que les populations veulent s’impliquer davantage dans la gestion des affaires qui les concernent. « Elles ont envie d’apporter leur soutien total dans les problèmes auxquels elles sont confrontées. Mais également soutenir, les initiatives de l’Etat pour l’accompagner à pouvoir satisfaire ses besoins », a-t-il plaidé.

Amadou Thiam, Ministre des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile, se dit être en phase avec les populations et déclare qu’il a pris bonne note de leurs préoccupations majeures. Il n’a pas manqué d’exprimer toute sa fierté à l’endroit des populations de Taoudéni. pour le Ministre, ces dernières se sont plus que jamais engagées à s’impliquer aux cotés de l’Etat pour la prise en charge correcte de leurs préoccupations d’ordre sécuritaire et de développement au cours du dialogue.

Le Mali connait une crise multidimensionnelle sans précédent depuis 2012. Ce dialogue politique inclusif annoncé sous diverses formes constitue pour les autorités, une stratégie de sortie de crise avec la participation de toutes les forces vives de la nation.

Safiétou Pintiémé SANOGO

Source: malitribune
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct