Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

MANUSCRITS ANCIENS AU MALI : L’UNESCO soutient un vaste programme de promotion de l’ONG SAVAMA-DCI

Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de Réhabilitation du Patrimoine Culturel et de Sauvegarde des Manuscrits Anciens du Mali, l’ONG SAVAMA-DCI, en partenariat avec le bureau de l’UNESCO à Bamako, a procédé au lancement, ce mercredi 15 septembre 2021, d’une exposition des manuscrits anciens de Tombouctou, qui sera suivie d’une campagne de sensibilisation autour de ce trésor national.

La cérémonie était  présidée par M. Andogoly GUINDO, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, en présence de plusieurs personnalités, dont M. Edmond MOUKALA, Chef de bureau, Représentant de l’UNESCO au Mali, S.E. M. Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union Européenne, M. Juan OVEJERO DOHN, Coordinateur Général de la Coopération Espagnole au Mali, qui a représenté l’Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Mali.

Inscrit au compte du projet de Valorisation et de Promotion des Manuscrits Anciens du Mali, financé par l’Agence Espagnole de la Coopération Internationale au Développement (AECID) à travers l’UNESCO-MALI, ce projet vise à appuyer le Gouvernement du Mali et les acteurs culturels dans l’exploitation et la promotion des manuscrits anciens en vue d’un développement économique et social durable du pays.

Faut-il rappeler que le Mali a fait la douloureuse expérience de voir son patrimoine culturel devenir un enjeu majeur de guerre lors de l’occupation en 2012 du septentrion malien. Les terroristes ont brulé plus de 4000 manuscrits. Ce qui a poussé les autorités maliennes et l’UNESCO, à engager plusieurs réflexions sur la protection, la sauvegarde et la promotion de ces manuscrits anciens qui contiennent une part substantielle de notre histoire.

De plus en plus d’observateurs estiment que ces manuscrits ont un rôle à jouer dans la construction du Mali. En effet, les manuscrits contiennent beaucoup de connaissances et de renseignements sur plusieurs disciplines. Le Chef du Bureau et représentant de l’UNESCO au Mali, Edmond MUKALA, dira : « ces manuscrits qui sont écrits en arabe pour la plupart, sont une mine de savoir intellectuel et qui peuvent nous apprendre énormément. Pas simplement sur le Mali, mais sur l’histoire de l’Afrique et sur notre humanité. Aujourd’hui, près de 95% de ces manuscrits sont inexploités. C’est pour dire que l’intérêt de protéger ces manuscrits est une nécessité afin de leur rendre accessibles à tous ».

Ce projet de valorisation et de promotion des manuscrits anciens au Mali a, donc, pour but principal de favoriser la recherche scientifique autour des manuscrits anciens du Mali et de mener des actions de promotion et de diffusion au grand public de ce riche patrimoine culturel encore très peu exploré. Ainsi, du 15 septembre au 10 octobre 2021, des visites groupées des scolaires et universitaires seront organisées en même temps que celles des institutions et des organisations partenaires. Plusieurs conférences-débats viendront couronner cette campagne de sensibilisation autour des manuscrits anciens.

Pour sa part, le Ministre Andogoly Guindo, en charge de la Culture, a insisté sur l’urgence de classer la protection des manuscrits anciens de Tombouctou, au rang des priorités : « Cet héritage est à sauvegarder à tout prix. À valoriser et à promouvoir » dira t’il, avant d’affirmer : « C’est un devoir pour nous de veiller sur cet héritage de Elhadj Oumar Tall, Ahmed Baba, Salim Kissima et autres ».

Ousmane Tangara

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct