Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

MANDAT DE LA MINUSMA: L’imminence d’un renouvellement

Le mandat de la Mission des Nations Unies pour le Mali prend fin au mois de juin prochain. Face au défi de renouveler ce mandat, les autorités maliennes de la transition pourraient poser des conditions pour accepter que ces forces étrangères opèrent sur le territoire malien.    

La Mission des Nations Unies pour le Mali (Minusma) prend officiellement fin le 30 juin prochain. Avec un effectif maximal qui reste fixé à 13289 militaires et 1920 policiers. C’était une mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali. Ce sont les chiffres qu’avait établis le Conseil de sécurité après la prolongation du mandat de la Minusma.

En effet, les choses commencent pourtant à changer pour permettre que le mandat de cette mission onusienne soit prolongé comme ce fut le cas précédemment. Les modifications relatives à la résolution 2480 du Conseil de sécurité ont été apportées par l’ONU en 2019. Depuis, les choses n’ont pas changé comme souhaité du côté des autorités maliennes.

Un rapport des Nations Unies sur l’évaluation de l’efficacité de la Minusma explique que la stratégie militaire de lutte contre le terrorisme serait mieux intégrée dans l’approche internationale mise en place pour la région, qu’elle disposerait de plus de ressources, qu’elle serait plus responsable en matière de respect des droits humains et plus légitime, puisqu’elle ferait partie du Système des Nations Unies.

Ainsi, cela peut s’expliquer par un réajustement du rôle de la Minusma dans la lutte contre le terrorisme. Ce pays irait jusqu’à demander un renforcement des capacités logistiques de la Mission afin de lui permettre d’accroître son efficacité opérationnelle sur le terrain. C’est surement un mandat gros que le Mali veut. Celui-ci pourra se doter des moyens de s’acquitter de son mandat à l’exemple des pays comme la Chine, la Russie, etc.

La mise en œuvre de l’accord de paix et la transition politique viendront soutenir la restauration de l’autorité de l’État malien. Ce mandat, selon un rapport des Nations Unies, pourrait mieux définir le rôle à jouer par la Minusma pour soutenir la Force conjointe du G5-Sahel étant donné que Barkhane a commencé son retrait du Mali.

Moriba DIAWARA 

Source: LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct