Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : les élections menacées par l’offensive de la Katiba Macina dans le centre?

La situation sécuritaire se dégrade tragiquement dans le pays. Depuis plusieurs semaines, la Katiba Macina d’Amadou Kouffa, membre du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, le Jnim d’Iyad Ag Ghaly, est à l’offensive dans plusieurs secteurs du centre du pays : Gourma, pays Dogon, cercles de Niono et de Djenné… Les populations civiles en font les frais et cette situation sécuritaire alarmante est invoquée par les autorités pour justifier une éventuelle prolongation de la durée de la transition.

Dans le cercle de Niono, dans la région de Ségou, l’emprise de la Katiba Macina ne cesse de s’étendre. Farabougou, Dogofry, Siby, Mariko… les jihadistes empêchent les paysans d’aller aux champs et brûlent les récoltes, privant les populations de leurs moyens de subsistance.

Les chasseurs traditionnels dozos qui s’opposent à eux subissent des pertes et s’en prennent à leur tour à des villages pastoraux. Les éleveurs ne peuvent plus se rendre au marché pour vendre leur bétail et déplorent des actes de violence et de racket. Les combats entre dozos et jihadistes ont fait des dizaines de morts.

Cette semaine de nouveaux mouvements de populations ont été constatés. Les sources locales et les organisations humanitaires mobilisées dans la zone parlent de milliers de déplacés.

L’armée accusée d’exactions

Dans le cercle de Djenné, dans la région de Mopti, les populations sont également prises en étau. D’un côté, les jihadistes de la Katiba Macina ont pris le contrôle de nombreux villages. De l’autre, les Forces spéciales maliennes basées à Sofara, qui tentent de les contrer, ont procédé depuis le début du mois à de nombreuses arrestations : vingt-deux selon l’armée, plusieurs dizaines selon des sources locales qui, surtout, accusent l’armée d’exactions. Certaines sources évoquent des dizaines d’exécutions, ce que l’état-major malien a formellement démenti ce mercredi 13 octobre dans un communiqué.

Quelles conséquences pour les populations civiles ? Comment vivent-elles dans les zones menacées voire contrôlées par la Katiba Macina ? Les élections censées marquer la fin de la période de transition amorcée par le coup d’État militaire qui a renversé le président IBK en août 2020 sont-elles menacées ? Réponses et explications avec Boubacar Ba, directeur du Centre d’analyse sur la gouvernance et la sécurité au Sahel. Avec le cas, pour commencer, du cercle de Djenné.

[Il y a] le problème de confiance entre les communautés et les forces armées sur le terrain et le fait que les jihadistes veulent appliquer la charia tout autour […] Les groupes viennent dans les mosquées, ils ont des exigences par rapport aux prières, à l’application de l’islam […] Le dialogue continue mais ce sont les combats qui dictent la loi sur le terrain […] Je ne pense pas que ce soit instrumentalisé. Les élections sont importantes mais la situation sécuritaire dicte que l’on puisse engager des négociations et circonscrire le large spectre des affrontements armés multiples dans le pays.

Source: RFI

7 thoughts on “Mali : les élections menacées par l’offensive de la Katiba Macina dans le centre?”

  1. nunez belda says:

    Qui aime bien , foux le bordel pour dominer par la force.

  2. Joseph Ben Gourillon says:

    Pourquoi accuser les FAMA chaque fois d’exactions sommaires alors quand les mercenaires pros-occupant deciment des villages complets on n’entend pas de condamnation. Et en plus pourquoi ces forces onusiennes et toutes les autres qui se disent défense les civils et pour la cause des civils ne voient-elles pas ces massacres quotidiens ? Qu’ elles s’en aillent une fois pour toutes s”elles ne peuvent empêcher quoi que ce soit.

  3. Fofana says:

    Vive le Mali vive la république vive l’armée malienne le combat continue que dieu bénisse le Mali

  4. Sinon il,sera reduit a’l’esclavage.
    je vois’un tres grand train avec mes ariere petits enfant cafe creme.

  5. nunez belda says:

    News / Lebanon
    Senior journalist identifies one of Beirut snipers as employee of US embassy
    Sunday, 17 October 2021 8:56 AM [ Last Update: Sunday, 17 October 2021 9:18 AM ]
    US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)
    The picture circulated of Shukri Abu Saab, an employee of the US embassy in Beirut. He is said to be among the snipers who opened fire at protesters in the Lebanese capital on October 15, 2021.
    A senior Lebanese journalist has identified a US embassy employee as one of the snipers who opened fire at supporters of Hezbollah and Amal movements who were marching peacefully towards the Palace of Justice in central Beirut.

    In a post on his twitter account on Friday, Hosein Mortada released a photo of Shukri Abu Saab, a member of the Lebanese security forces and a US embassy employee, and said he had been one of the snipers involved in the recent deaths in Beirut.

  6. choguel says:

    Malijet Actualité malienne en continu Nord Mali web a Bamako Rebelles Islamistes Guerre Serval Misma News Infos Bamako
    Conférence et exposition internationale

    Régions
    Politique
    A la Une
    Faits divers
    International
    Société
    Economie
    Sports
    People
    Vidéos
    Horoscope

    BOA BANK TO WALLET
    Annuaire professionnel du Mali

    A NE PAS MANQUER: 20e anniversaire du Forum international » Semaine de l’énergie russe » Le Mali, à Moscou, parmi les grands du monde de l’énergie
    URGENT: Communiqué du ministère du travail, de la fonction publique et du dialogue social: Les journées du mardi 19 octobre et lundi 25 octobre 2021 ( Fête du Maouloud) sont chômées et payées sur toute l’étendue du territoire national
    Accueil | International | Qui sont ces individus et organismes jugés trop dangereux par Facebook ?
    Qui sont ces individus et organismes jugés trop dangereux par Facebook

  7. yamb n says:

    Malijet Actualité malienne en continu Nord Mali web a Bamako Rebelles Islamistes Guerre Serval Misma News Infos Bamako
    Conférence et exposition internationale

    Régions
    Politique
    A la Une
    Faits divers
    International
    Société
    Economie
    Sports
    People
    Vidéos
    Horoscope

    BOA BANK TO WALLET
    Annuaire professionnel du Mali

    A NE PAS MANQUER: 20e anniversaire du Forum international » Semaine de l’énergie russe » Le Mali, à Moscou, parmi les grands du monde de l’énergie
    URGENT: Communiqué du ministère du travail, de la fonction publique et du dialogue social: Les journées du mardi 19 octobre et lundi 25 octobre 2021 ( Fête du Maouloud) sont chômées et payées sur toute l’étendue du territoire national
    Accueil | International | Qui sont ces individus et organismes jugés trop dangereux par Facebook ?
    Qui sont ces individus et organismes jugés trop dangereux par Facebook

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct