Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Billet d’humeur sans aucun humour…Mamadou Ismaïla Konaté

Si on n’y prend garde, cette crise va nous emporter. La raison tient au fait justement que tous, nous avons une attitude de dédain et de désinvolture les uns vis-à-vis des autres. Nos incapacités, nos lâchetés, nos faiblesses et nos incohérences, perceptibles, sautent aux yeux d’une communauté internationale qui ne nous accorde plus aucun crédit.

Témoin, le faux débat sur la présence ou l’absence d’une France qui en fera à sa tête et se persuadera que tant que les dirigeants locaux seront là et dans l’état dans lequel ils sont, le tour sera joué. De la pure folie. Cette France ne comprend pas toujours que les dirigeants qui sont là, sont incapables d’être les fils conducteurs vers les opinions qui sont révulsées.

Une espèce de foutoir que sont nos pays où le muezzin conduit la messe, tout seul, le juge anime les blocs opératoires et donne l’air de se tirer, l’enseignant dirige la prière de vendredi, presque sans faute, le croque-mort célèbre les mariages, sans assistance aucune et les sages-femmes accompagnent les morts aux cimetières, sans jamais les ramener. Les vieux sont rajeunis, les jeunes sont vieillis, L’homme joue la femme et la femme, L’homme. On mange sans boire et sans jamais aller à la selle. Les écoles sont remplies d’enfants qui apprennent le Coran et parlent la bible.

Mentir est une vertu qui conduit au paradis. Il serait bête d’aller en enfer puisqu’il faut payer des dessous-de-table pour y échapper. On y échappe un moment, mais jamais trop longtemps. Juste pour le premier couloir puisque au second tournant, il faut payer sinon la «sodomisation» n’est jamais loin.

Un tête-à-queue terrible et des bouleversements sans début ni fin. Et comme personne n’est mise en cause, même pas ou même plus le sommet de l’Etat. Là-bas, les gens sont élus et n’ont pas besoin d’autre légitimité, aucune. Mieux que la légitimité, c’est une onction qu’ils ont reçue. Eux et leur famille, ascendants, descendants, alliés jusqu’au vingt-cinquième degré politique inclus. Le peuple d’en haut au-dessus du bas peuple, du tiers état. Et comme personne n’est responsable de rien et que tout le monde est en définitive responsable, allons droit et à nous aller …la samba.

Source : mamadoukonate.Com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct