Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre la mortalité infantile au Mali : Le projet champs pour sauver la vie des enfants

Le Centre pour le Développement des Vaccins (CVD-Mali) occupe une place de choix parmi les fervents défenseurs de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile au Mali. Il a initié plusieurs projets rentrant dans ce cadre dont un protocole d’étude intitulé CHAMPS qui ne concerne que certains quartiers de Bamako où le taux de la mortalité des enfants est le plus élevé afin de renverser la tendance. Le Mardi 14 Août 2018 dans les locaux du centre, le coordinateur du projet et ses membres ont organisé une journée d’intégration et d’information à l’intention des populations cibles dans le but d’étayer leurs lanternes sur l’implacable lutte qu’ils sont entrain de mener contre le phénomène.

Parmi les projets phares engagés dans la lutte contre la mortalité infantile au Mali figure en bonne place le Champs « surveillance de la santé et de la prévention de la mortalité infantile ». Selon le Dr Adama Mamby Keita, le projet fiancé par la Fondation Bill et Melinda Gates d’une durée de plus de 8 ans et commencé depuis 2016 au Mali, est entrain de produire des effets positifs. Il a fait savoir que c’est à l’issue d’une étude minutieusement menée au sein de l’hôpital Gabriel Touré qu’ils se sont rendus compte du taux élevé de la mortalité infantile au niveau de cinq quartiers de Bamako à Savoir Banconi, Djicoroni, Sebenicoro, Sabalibougou et Daoudabougou. « Nous avons choisi deux d’entre eux à savoir Banconi et Djicoroni pour intensifier la lutte afin de contrecarrer le phénomène. Les résultats à mi-parcours sont encourageants mais nous demandons une fois de plus l’accompagnement des populations de ces quartiers afin de mener a bien cette lutte »,a-t-il ajouté. Le Dr Keita a étalé plusieurs stratégies mises en place par le centre pour le Développement des vaccins dans le cadre de la réduction de la mortalité infantile et qu’ils comptent élargir dans d’autres quartiers de Bamako ainsi dans d’autres villes et régions du Mali afin de gagner cette exaltante lutte. Le coordinateur du projet Champs a fait ressortir les bienfaits des vaccins dans la lutte contre les maladies qui font tant de ravage au sein des enfants de moins de cinq ans tout en éclairant la lanterne des Mamans qui étaient venus nombreux sur les préjugés autour des vaccins dont certains insinuent qu’ils sont à la base des infécondités des jeunes filles et plusieurs autres rumeurs qui selon lui ne sont pas fondées et contribuent a augmenter le taux de la mortalité infantile au Mali. « Ces genres de journées sont faites pour édifier les femmes afin de gagner le combat », explique-t-il. Dans le but de sauver la vie des enfants maliens, le Dr Keita et son équipe ne lésinent pas sur les moyens et sont prompts à faire une autopsie des corps d’enfants morts afin de détecter la cause de leur mort et de permettre de sauver d’autres enfants avec l’aval des parents de l’enfant. Le professeur Tiéman Diarra et les autres collaborateurs du Dr Adama Mamby Keita sont déterminés et demandent l’accompagnement des parents dans le but de protéger les enfants maliens contre ces maladies qui causent autant de dégâts chez les enfants.

Moussa Samba Diallo

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct