Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lettre a grand-père : Les Maliens veulent une liste de corrompus au Mali

Je ne suis pas Jésus-Christ pour sauver Marie Madeleine, je ne sauverai personne mais je demanderai aussi, à ce que jette la pierre, celui qui n’a jamais péché. Qui n’a jamais donné un pot-de-vin ou n’en a reçu, au Mali ? Si oui, qu’il jette la pierre. Reçois, grand-père ma septième lettre. Elle parle de corruption au Mali.

 

Grand-père, la semaine derrière, des ruées d’accusations et de plaintes se tramaient entre le grand-père, Mamadou Sinsy Coulibaly, patron des patrons, et l’autre, Nouhoum Tapily président de la Cour suprême. Nos Rétrogrades, pardon, Recotrade, ont mis fin audit conflit par une médiation digne du problème du Centre. Cette médiation aurait mis fin à une promesse de publication de quelques Maliens, les plus corrompus. Cela a créé chez nos internautes, une frustration inédite.

Fâché, grand-père, j’ai décidé de publier à mon endroit, une liste exhaustive de la corruption au Mali. Grand-père, de l’acte de naissance, au certificat de décès, l’obtention de quel document administratif ne connait pas de corruption au Mali ? Grand-père, la corruption n’est-elle pas, la 9ème institution de notre pays et le 5ème pouvoir de notre culture démocratique ?

Elle touche nos juges, nos procureurs, nos policiers et gendarmes, même nos agents pénitenciers. Elle brise notre chaîne judiciaire. Elle fait loi dans nos administrations, nos structures et services. Elle est à la santé, à l’éducation, dans nos familles et nos sociétés. Elle est partout comme le vent et dans la presse, qualifié de quatrième pouvoir.

Lors des concours, des recrutements et des donations de bourses d’études ou de formations, la corruption fait la loi. Oui grand-père, la corruption, c’est notre mal. Rien n’est plus mauvais pour un pays plus que l’ignorance, la corruption, et l’injustice. Elles sont les couvents de tous les maux.

Pendant les élections, qu’est ce qu’on ne voit ? Qui ne corrompt pas ? Qui du centre, de la gauche ou de la droite ?  Qui ne paye pas pour qu’on le vote ? La présidentielle, les communales et les députations, la corruption se trouve à tous les niveaux de ces échéances électorales.

Grand-père, ni le Vérificateur général, ni le Pôle économique et financier, rien ne peut mettre fin à ce fléau qu’est la corruption. Elle est d’abord éducationnelle. Il faut aller voir le mal jusqu’à la base. Grand-père, le Mali est l’un des pays où, si on est responsable de certaines structures et qu’on ne vole pas, on est traité de maudit

Recotrade (le réseau des communicateurs traditionnels) devrait intervenir là-bas aussi pour nous unir avec des bonnes pensées.

Cher grand-père, le droit devrait primer sur ce qu’on appelle le social. Tout ce que j’ai à dire sur la corruption est juste qu’un pays dominé par ce fléau, peut se réveiller tôt mais n’ira jamais loin. A mardi prochain, grand-père !

Lettre de Koureichy

Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct