Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le M5-RFP exhorte ses partisans à maintenir le cap jusqu’à l’atteinte de l’objectif

Dans un communiqué rendu public le samedi 11 juillet 2020, à 19h 20 minutes, le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a félicité le Peuple malien pour sa mobilisation exceptionnelle, ce jour vendredi 10 juillet 2020, à Bamako, dans les capitales régionales, dans les villes secondaires et dans la Diaspora.

 

Le M5-RFP exhorte le Peuple à maintenir et à renforcer cette mobilisation jusqu’à l’atteinte de l’objectif qui est et demeure la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keita et de son régime. « Le mouvement M5-RFP demande également à la Population de ne pas céder à la provocation de ceux commis pour commanditer des actes de violence et de vandalisme dans le seul but de ternir l’image de notre Mouvement qui reste démocratique, populaire et pacifique », a-t- il souligné.

Par ailleurs, le M5-RFP rappelle aux Forces de l’ordre leur mission première qui est la protection des citoyens et de leurs biens, et les exhorte à protéger, en toutes circonstances, les manifestants aux mains nues qui ne défendent que les valeurs démocratiques, laïques et républicaines. Dans l’attente de faire le point sur l’évolution de la situation, le M5-RFP tient pour responsable le pouvoir IBK de toutes les violences et leurs conséquences sur les personnes et les biens publics et privés.

Le Mouvement M5-RFP appelle le Peuple malien à demeurer mobilisé et déterminé, dans les heures et jours à venir, sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement du combat patriotique pour la survie du Mali et le bonheur des Maliens. Notons qu’un point de presse est prévu, samedi 11 juillet 2020 à 16H30 au siège de la CMAS, pour informer l’opinion nationale et internationale de ’évolution de la situation, selon le communiqué de presse.

……………………………………….

Manifestation du M5-RFP

De la désobéissance civile à l’incivisme

Contre le président de la république et son régime, le M5-RFP a donné le vendredi dernier, le coup d’envoi de la désobéissance civile sur toute l’étendue du territoire nationale, jusqu’à obtenir la démission du Chef de l’État, le président IBK. Si cette option visait à paralyser de façon pacifique les services étatiques, les manifestants sont sortis de ce cadre en portant atteinte aux édifices publics et privés. D’où des interpellations en séries.

Le Mali vient de faire parler de lui-même. Et cela en s’illustrant de nouveau par une désobéissance civile qui a tourné à des actes de vandalisme  dont le ton a été donné le vendredi 10 juillet 2020 par les responsables du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), le mouvement contestataire qui jure de faire partir le président et son régime, de gré ou de force.

Frustrés, les manifestants sont allés au-delà de la désobéissance civile à l’incivisme et ont saccagé certains édifices publics comme l’Assemblée Nationale, l’ORTM, le Haut Conseil des Collectivités, entre autres. Des biens privés comme les stations d’hydrocarbures n’ont pas  été épargnées.

Face à cette situation dont les conséquences ne sont plus à démontrer, les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs interpellations. Parmi lesquelles, M. Issa Kaou Djim, coordinateur national de la CMAS, membre influent du M5-RFP ;  Dr Choguel Kokala Maïga ; le Pr Clément Dembélé, président de la Plateforme contre le Chômage et la Corruption. S’y ajoutent Adama Ben Diarra alias Ben le Cerveau, pour ne citer que ceux-ci.

Adama Coulibaly

Nouveau Réveil

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct