Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Cnpm et des universités publiques lancent une première cohorte de 100 étudiants

Les locaux du Cnpm ont servi de cadre à la cérémonie de signature de conventions de stage en entreprise. La cérémonie fut présidée par le Pr Mahamadou Famanta, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en présence de Mamadou Sinsy Coulibaly, président du Cnpm, et de Moussa Mara, ancien Premier ministre.

Selon le Pr Mahamadou Famanta, le Patronat et le Centre d’Etude et de Réflexion au Mali ont posé ainsi un acte de foi avec quatre dimensions. Un partenariat avec les quatre Universités publiques de Bamako.

En moins d’un an, beaucoup de travail a été fait pour animer le cadre de concertation. Cela suscite déjà une formidable dynamique, sans doute parce que son objectif est avant tout d’être concret et pragmatique.

Saluons donc cette démarche du Patronat et souhaitons que d’autres grandes entreprises, d’autres institutions d’enseignement rejoignent cette dynamique et cette ambition. Cette nouvelle forme de collaboration montre que nous sommes en train de changer le modèle.

Dans la mise en œuvre de la politique de l’adéquation formation-emploi que le chef de l’Etat appelle de tous ses vœux. Voilà une autre possibilité offerte aux jeunes pour affronter le marché de l’emploi qui est de plus en plus exigeant et compétitif.

L’emploi est la clé pour la réussite sociale. Il permet de mener une  existence conforme à la dignité humaine et de faire reprendre confiance. Cette confiance est essentielle pour notre réussite collective.

Dans la valorisation des diplômés de nos universités, par qu’il leur manque souvent la bonne information pour choisir leur orientation ou leur formation, trouver le bon patron, savoir présenter un bon projet à un banquier ou à un recruteur. Il leur manque aussi des relations, du capital social, de la confiance en soi.

Certes, la création d’emplois incombe à l’Etat, mais elle demeure un défi impossible à relever sans l’implication du patronat. Vous êtes tous autant dans votre rôle en incluant le futur diplômé dans votre politique entrepreneuriale.

Dans la lutte contre la pauvreté, l’absence de perspectives, la fuite des cerveaux et l’exclusion sociale, qui constitue un terreau fertile pour la violence et l’extrémisme. Ce lancement pourrait être le signe d’un nouvel avenir aussi long et heureux ! Il sera alors une pierre dans la fondation de l’entreprise dont nous pourrons nous enorgueillir d’avoir porté sur les fonts baptismaux, a indiqué le ministre Famanta.

Lamine Sissoko

SourceLe Démocrate

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct