Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’Allemagne suspend «jusqu’à nouvel ordre» ses opérations militaires de soutien à la MINUSMA

L’Allemagne a annoncé ce vendredi 12 août, suspendre, « jusqu’à nouvel ordre» la majeure partie de ses opérations militaires au Mali dans le cadre de la mission de l’ONU (Minusma). Le gouvernement allemand dénonce un nouveau refus de survol du pays par le gouvernement de transition. Du côté du gouvernement, on affirme que « l’Allemagne est plutôt invitée à se conformer au nouveau mécanisme d’approbation des rotations des contingents militaires et policiers au sein de la Minusma ».

 

«Le gouvernement malien a encore une fois refusé d’autoriser un vol prévu aujourd’hui» qui devait assurer une rotation de personnel, a expliqué le ministère allemand de la Défense. En conséquence, «nous suspendons jusqu’à nouvel ordre nos opérations de reconnaissance et les vols de transport par hélicoptère» car «il n’est plus possible de soutenir la Minusma sur le plan opérationnel», a-t-il ajouté.

Une décision prise au moment où l’Allemagne avait décidé de proroger d’un an le mandat de ses troupes militaires au Mali, suite au retrait de la France. Ses hommes devraient passer de 1.100 à 1.400 soldats.

Le Mali dément

Le gouvernement réfute ces allégations. Le ministre malien des affaires étrangères parle de nouveaux mécanismes pour le survol de l’espace aérien. Selon Abdoulaye Diop, l’Allemagne est « appelée à se conformer au nouveau mécanisme d’approbation des rotations pour des impératifs de sécurité nationale ». Cette annonce intervient au moment où l’Égypte suspend temporairement la participation de ses soldats à la Mission de l’ONU au Mali (Minusma). Cette suspension commence à partir de ce lundi 15 août pour une durée indéterminée.

Reprise des rotations des contingents

Par ailleurs, la mission onusienne au Mali (MINUSMA) a également annoncé le week-end, la reprise des rotations des contingents militaires et policiers dès ce lundi 15 août. Dans le communiqué, la Minusma précise que des nouvelles «procédures ont été convenues avec le Gouvernement de la Transition le 1er août dernier». Ces rotations des contingents au sein de la Minusma ont été suspendues le 14 juillet dernier suite à l’arrestation de 49 militaires ivoiriens qualifiés par le gouvernement de «mercenaires ».

«Le retrait de ces deux contingents n’est pas une bonne chose dans l’état actuel de la situation sécuritaire au Mali», affirment certains spécialistes. Ils précisent que, « même s’ils ne participent pas à la lutte contre le terrorisme, ils sont une force d’interposition ».

Source : Studio Tamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct