Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La PDCI d’Henry Konan Bédié, réfute l’idée de parti unifié avant la présidentielle de 2020

La coalition se déchire avant la présidentielle de 2020. L’idée de parti unifié que soutient SEM Allasane Ouattara, a subi un rejet de la part du PDCI.

Il y a de cela quelques semaines, Alassane Ouattara affirmait la légitimité de son troisième mandat qu’il pense briguer en 2020. Tout semble être bien préparé pour ce coup, entre autre, une coalition pour l’unification des partis en faveur du chef de l’Etat.

Par ailleurs, la décision qu’ont prise les dignitaires du grand parti allié de celui du président Ouattara,vient de refuser l’idée  d’unification des partis de la coalition pour la présidentielle de 2020.

Pour les leaders du PDCI, il est impératif de conquérir le pouvoir en 2020: « Face aux enjeux futurs et soucieux de la préservation de l’union des militants,le parti a également décidé du report après la présidentielle de 2020,de son 13e congrès ordinaire » pourtant prévu en 2018.

Cependant,le président Bédié intervient à la suite de la déclaration du chef de l’état Ouattara, qui laisse entrevoir l’idée d’un troisième mandat qui pourrait commencer en 2020:  » La nouvelle constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là,en fonction de la situation du pays… »a-t-il laissé entendre,interrogé sur la possibilité de se représenter.

L’idée de la transformation en un parti unifié de la coalition au pouvoir émanant du camp de Ouattara, se heurte au refus de ses alliés à savoir le principal parti qui est PDCI.

Pour une partie des membres de ce parti, l’investiture du candidat à la présidentielle de 2020 revient de droit au PDCI qui, à deux reprises soutenu celle du RDR.

YAWO ATIAH

Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct