Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La Guinée dément avoir envoyé des soldats au Mali pour aider IBK à contenir la désobéissance civile

Le Directeur de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée guinéenne, la DIRPA du pays voisin du Mali, a démenti le 13 juillet l’envoi de soldats supplémentaire ces derniers jours.

 

Confronté à des émeutes depuis le 10 juillet suite à l’appel à la désobéissance civile lancé par le M5RFP, le Président IBK aurait prétendument eu recours à des militaires étrangers pour le rétablissement de l’ordre dans le pays. Cette thèse défendue par les responsables de la contestation suggère notamment que certains « mercenaires » seraient envoyés depuis la Guinée.

« Du calme », a tempéré les ardeurs le Directeur de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée guinéenne. Egalement Porte-parole du ministère de la Défense Nationale de la Guinée, Aladji Cellou a affirmé dans un post sur facebook le lundi que son pays « n’a pas besoin de déployer en cachette des soldats supplémentaires au Mali ».

L’armée guinéenne est « présente permanemment sur ce terrain depuis… 2013 avec d’abord une compagnie de 145 soldats (dispositif Nimba) puis à partir de 2015 avec un bataillon (opération Gangan) de 850 combattants surentraînés et suffisamment équipés. Sous bannière des Nations-unies », a-t-il précisé.

Le démenti formel de la participation de militaires guinéens au maintien d’ordre au Mali est venu de l’ambassadeur de la Guinée dans notre pays. « C’est faux et archi faux », a-t-il déclaré d’après mediaguinée.org.

Malivox

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct