Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Johnny Hallyday est mort

Le chanteur Johnny Hallyday est mort dans la nuit à l’âge de 74 ans.

Il a succombé à un cancer du poumon contre lequel il luttait depuis plus d’un an. C’est sa femme Laeticia qui a annoncé le décès du chanteur, à 3 heures du matin.

“Johnny Hallyday est parti”
“J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. Jusqu’au dernier instant, il a tenu tête à cette maladie qui le rongeait depuis des mois, nous donnant à tous des leçons de vie extraordinaires. Le coeur battant si fort dans un corps de rocker qui aura vécu toute une vie sans concession pour son public, pour ceux qui l’adulent et ceux qui l’aiment” écrit son épouse Laeticia.

Emmanuel Macron a rendu hommage à Johnny Hallyday en affirmant qu’on a “tous en nous quelque chose” du chanteur, dans un communiqué publié par l’Elysée. “De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national”, ajoute le texte.

Malgré la maladie annoncée en mars, le chanteur âgé de 74 ans avait tenu son engagement lors de la tournée des Vieilles Canailles en juin et juillet, avec ses amis Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Ces dernières semaines, il s’efforçait de donner des nouvelles rassurantes sur sa santé sur les réseaux sociaux, par le biais de son épouse et de son entourage.

Hospitalisé à plusieurs reprises ces dernières années, l’ “idole des jeunes” avait notamment été placée en coma artificiel à Los Angeles, en décembre 2009, à la suite de complications consécutives à l’opération d’une hernie discale et avait par la suite déclaré avoir frôlé la mort.

De Jean-Philippe Smet à Johnny Hallyday…

Jean-Philippe Smet, de son vrai nom, naît le 15 juin 1943 à Paris, d’un père belge et d’une mère française. Ses parents se sépareront alors qu’il est très jeune. Véritable enfant de la balle, il est élevé par sa tante paternelle Hélène.

Entre 1945 et 1949, il grandit à Londres aux côtés de ses deux cousines danseuses. L’une d’elle, Desta, épousera un “performer” américain avec qui elle se produira en trio puis en duo, et dont le nom de scène est annonciateur : Lee Hallyday. Figure paternelle du futur chanteur, c’est lui qui le surnomme Johnny et le fait monter sur scène dès l’âge de neuf ans entre deux numéros des “Hallyday”.

De retour à Paris, après avoir suivi des cours de théâtre, de danse et de guitare, Jean-Philippe Smet rêve de cinéma et de Rock ’Roll, musique qu’il découvre grâce aux envois de sa famille en Amérique.

L’Idole des jeunes

En 1958, il se produit alors dans ce qui est à l’époque le temple du rock français : le Golf-Drouot. Dans cette salle de concert légendaire se noueront des amitiés indéfectibles avec d’autres futures grandes voix de la scène française : Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, déjà…

Sur scène, il adapte des standards américains et les succès d’Elvis Presley. L’émission Salut les copains s’entiche rapidement du chanteur de 17 ans. Le succès ne se fait pas attendre. Dès les premiers “galas” suivant la sortie de “Souvenirs, souvenirs” en 1960, Johnny Hallyday déclenche ses premiers mouvements de foule. De nombreux incidents : émeutes, dégradations de salles, sont à déplorer. La légende est en marche…

Bientôt le chanteur devient une icône “Yéyé” d’une jeunesse en rupture de ban avec la France amidonnée du Général de Gaulle. Il en fera une chanson en 1962 : L’Idole des jeunes. Le début d’une carrière qui durera 57 ans…

Près de 60 ans de carrière

Souvenir, souvenirs, Retiens la nuit, L’envie, Allumer le feu … Johnny aura traversé les époques et vendu 110 millions de disques. Depuis 1960, date de son premier titre, il ne quittera plus la scène, ni les studios.

Le chanteur publiera ainsi 50 albums et enregistrera 1000 titres en 57 ans de carrière. Son dernier opus “De l’amour” (2015), son “plus personnel” de l’aveu même de l’artiste, sonne désormais comme un testament, alors que Johnny travaillait à un album intitulé, comme un dernier pied de nez à la maladie : “Rester vivant”..

Par M6info

Mort de Johnny Hallyday : le monde salue un monument du rock français

Tristesse infinie ce mercredi matin. En France, l’annonce de la mort de Johnny Hallyday, l’idole aux 110 millions de disques vendus, laisse des centaines de milliers de fans en deuil.

Emmanuel Macron a immédiatement rendu hommage au chanteur par le biais d’un communiqué.

 “Nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix”

“De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national”, ajoute le texte.

“A travers les générations, il s’est gravé dans la vie des Français. Il les a conquis par une générosité dont témoignaient ses concerts (…) Il n’a jamais vieilli parce qu’il n’a jamais triché (…)  Ce public aujourd’hui est en larmes, et tout le pays est en deuil”.

 “Notre douleur est immense”

Ecrivent ses enfants Laura et David dans un communiqué à l’AFP.

 “Mon cœur est brisé”

“Comme toute la France, mon cœur est brisé”, a déclaré à l’AFP la chanteuse Sylvie Vartan, qui fut la première épouse de Johnny Hallyday.

“J’ai perdu l’amour de ma jeunesse et rien ne pourra jamais le remplacer”, ajoute dans ce communiqué Sylvie Vartan, mère de leur fils David, né en 1966.

Nathalie Baye a réagi sur son compte Instagram en publiant un carré noir accompagné de ces quelques mots : “Mon chagrin est immense”.

 “J’ai perdu plus qu’un ami, j’ai perdu mon frère”

Les mots très émus d’Eddy Mitchell à l’AFP. Amis depuis l’adolescence, ils ont commencé dans la chanson au début des années 1960 et chacun a mené une carrière aux sommets des hit-parades français.

En 2014, ils ont formé avec leur ami Jacques Dutronc les “Vieilles Canailles” pour une série de concerts, avant de se reformer en juin et juillet pour ce qui furent les dernières représentations de Johnny Hallyday.

 “Un géant du show-business”

La chanteuse Céline Dion a été une des premières artistes à réagir sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du chanteur.

Omar Sy

Quelle chance immense de t’avoir connu…un HOMME inoubliable, exceptionnel , aux valeurs et conseils si précieux.

MERCI pour tout.

Tu vas tant nous manquer Johnny…

Nos pensées & Notre affection à Laeticia, Jade, Joy, Laura, David et tous ses proches.

Hugues Aufray a réagi sur RTL. Il lui avait écrit “Les portes du pénitencier”.

“Il avait endossé ce personnage du rebelle avec cette chanson. Elle lui a porté chance toute sa vie. Aujourd’hui je suis forcément peiné”, a-t-il déclaré, saluant “un héros”. “On est tous tristes évidemment. Mais je suis fier qu’il ait chanté jusqu’au bout”.

Nicolas Sarkozy, ancien président de la République

Avec la disparition de Johnny Hallyday, la France est en deuil d’un très grand artiste, de cette voix irremplaçable qui avait séduit jusqu’aux Etats-Unis, de ce talent qu’aucune mode n’avait jamais ni surpris ni terrassé et d’un répertoire qui a pris en cinquante ans les dimensions d’une œuvre considérable.

Mais ce deuil va plus loin car celui qui fut « l’idole des jeunes » à une époque où la jeunesse s’apprêtait à secouer l’ordre ancien pour donner naissance à une nouvelle société, avait fini par s’identifier à sa génération, à son époque et à au-delà à son pays. Quel Français aujourd’hui, et cela quel que soit son âge, n’est-il pas en mesure de fredonner quelques paroles de l’une de ses chansons ?

Combien d’artistes, combien de chanteurs français peuvent-ils prétendre avoir à ce point marqué la vie des gens qu’ils se confondent parfois avec leur vie elle-même ? Johnny était de ceux-là et les Français, qui le savaient, ont tout vécu avec lui pour la seule raison qu’ils l’aimaient et que par son immense talent, il le leur rendait en chanson.

Ce matin, je sais que dans chaque famille, dans chaque foyer de notre pays l’annonce de la disparition de ce géant de la chanson que l’on avait fini par croire éternel tant il avait si souvent trompé la mort, va provoquer une grande tristesse comme chaque fois que l’on perd un être cher.
Je veux simplement dire qu’aujourd’hui j’éprouve une grande tristesse.

C’est à sa femme, à ses enfants et à toute sa famille que j’adresse mes condoléances les plus attristées. Johnny va laisser un vide que personne ne pourra jamais combler.

Nicolas Sarkozy

 

Bernard Pivot, critique littéraire, président de l’Académie Goncourt

Ce matin, le monde tourne aussi bien ou aussi mal que d’habitude, mais sans Jean d’O et Johnny il est un peu moins enchanteur.

Le chanteur Jean-Louis Aubert

Lenny Kravitz salue son “amitié et sa “douceur”

Le chanteur Michel Polnareff a exprimé son “immense tristesse” et salué le “héros” Johnny Hallyday, icône du rock français”. “Je ressens une immense tristesse, mais en même temps je me sens à la fois triste et libéré car il souffrait énormément. Et on n’aime pas voir souffrir ceux qu’on aime”, a déclaré Michel Polnareff sur BFMTV.

Françoise Nyssen, ministre de la Culture

Un artiste d’exception, une légende du rock et de la chanson, un visage de la culture en France nous quitte. Johnny Hallyday a su faire chanter, danser, pleurer notre pays tout entier. Il a su parler à toutes les générations. Il nous laisse une flamme qui brillera longtemps.

 

L’ancien Président de la République, François Hollande

Johnny est parti dans la nuit. Nous aurions tellement aimé le retenir. Chacun se sent un peu seul aujourd’hui. Il avait réussi à se faire aimer de toutes les générations, jusqu’à devenir un élément de notre patrimoine musical national.
Il n’est plus mais sa voix est toujours là.

 

Christophe Castaner, délégué général de la République en marche

Si les monuments s’effacent, ils ne meurent jamais. #JohnnyHallyday vivra dans nos coeurs au rythme d’une douce mélodie ou d’un air de rock, au rythme de nos “souvenirs, souvenirs”.

 

Pour Benoît Hamon, ce matin “c’est un peu comme si Paris perdait sa Tour Eiffel”.

Ce matin c’est un peu comme si Paris perdait sa Tour Eiffel. Avec la disparition de Johnny Hallyday, la France perd un monument national de la chanson, du rock et de la culture populaire. Mes pensées vont à sa famille et ses proches.

 

Claude Lelouch sur RTL : “J’ai filmé son dernier concert en solo à Vienne pour le film (Chacun sa vie en 2017). Et puis j’ai filmé sa dernière séquence avec Jean Dujardin et Antoine Duléry. Et j’ai filmé son premier scopitone, sa première chanson. J’étais là au début et à la fin. Je pense à sa famille, à Laeticia, qui l’a accompagné, à ses enfants. Pour nous les autres, il faut qu’on optimise tout ça, il faut qu’on transforme tout ça en une grande fête, parce que Johnny était un enfant toute sa vie, il a fait la fête toute sa vie, il a vécu 1000 vies, il a eu la chance de goûter à tous les parfums”.

 

Line Renaud, “marraine” du chanteur à ses débuts sur RTL : “Il était beau comme un Dieu, il avait un charisme fou, avant de dire quoique ce soit, juste le fait qu’il entre dans ce studio, avec sa guitare à la main, ses cheveux blonds tous frisés, ses yeux bleus, son sourire, un tel charisme avant de dire un seul mot. Et puis après il s’est mis à chanter, il est venu avec cette mode, le Rock’n Roll”. “Ca ne s’éteindra jamais Johnny. Il n’y aura plus jamais un Johnny Hallyday”.

 

Sylvie Vartan

Johnny Hallyday rencontre Sylvie Vartan en 1962, à l’Olympia. Lui, initiateur du rock en France, fait déjà la Une des magazines. Elle n’est, à ce moment-là qu’une débutante. Mais très vite, sa carrière décolle. Entre les deux, c’est le coup de foudre. Quelques mois plus tard, le couple fascine le public. Lorsqu’ils montent ensemble sur scène les années suivantes, les foules se déplacent en masse pour apercevoir le couple phare de la musique française. (AFP)

Atteint d’un cancer du poumon, Johnny Hallyday s’est éteint dans la nuit de mardi 5 décembre au mercredi 6 décembre, laissant un grand vide dans le coeur des Français, mais également de ses proches. Depuis plus de vingt ans, le rockeur nageait dans le bonheur avec Laeticia. Celle avec qui il a adopté deux filles lui a apporté la stabilité et la sérénité qu’il n’avait jusque là pas trouver. Car Johnny a toujours été un homme à femmes.

57 ans de carrière, 50 albums studios, plus de 1000 chansons, 110 millions d’albums vendus, 183 tournées… Johnny Hallyday était, est, et restera un monument de la chanson française. S’il nous a quittés dans la nuit du 5 au 6 décembre, la rockstar nous aura fait vivre le meilleur et nous laisse des souvenirs inoubliables. Retour sur les moments les plus forts de sa carrière en images.

 Mort de Johnny Hallyday : le monde salue un monument du rock français

Dans les années 60 et 70, le couple glamour que forment Johnny Hallyday et Sylvie Vartan est l’un des plus emblématiques de toute une génération. En 1966, un an après leur mariage, la naissance de David vient compléter leur bonheur. (Photo Twitter)

Si la France pleure Johnny Hallyday, décédé dans la nuit du 5 au 6 décembre des suites d’un cancer des poumons, sa famille est elle aussi inconsolable. Père de quatre enfants, grand-père à trois reprises, le rockeur a, au fil de ses amours et de ses rencontres, construit un véritable clan, aussi bien soudé par leur amour mutuel que par leurs liens artistiques. Retour sur la dynastie Hallyday.

M6info

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct