Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

IBK en visite au chantier du seuil de Djenné / « Il n’y’aura que du bonheur après la réalisation de ce barrage »

Au cours de la clôture d’une tournée dans la 5ème région du Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a visité le jeudi 20 mars 2014, le chantier du Seuil de Djenné puis procédé au premier coup de pioche de l’aménagement des plaintes pour la riziculture de Sarantomo. ibrahim boubacar keita ibk chantier ingenieur chinoisCe chantier entre dans le cadre du Programme de développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS). Financé à plus de 121 milliards de FCFA, l’objectif de ce programme est de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire. Outre la construction du barrage-Seuil de Djenné, cet ouvrage servira de pont pour une route bitumé pour faciliter l’accès dans la ville de Djenné. Plusieurs personnalités ont pris part à cette visite présidentielle dont les membres du gouvernement, le gouverneur, les notabilités, les préfets et maires de la région de Mopti.d
Après un accueil triomphal et les salutations d’usage, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta a visité le chantier du seuil de Djenné, puis procédé au premier coup de pioche de l’aménagement des plaines pour la riziculture de Sarantomo. Au cours d’une interview accordée à la presse, le président IBK a fait savoir que le seuil de Djenné, avec l’aménagement de 15 000 ha aura un impact important sur la sécurité alimentaire. « Je suis ici pour voir l’état d’avancement des travaux. Avec ce barrage, Djenné prendra toute sa part dans le potentiel agricole du pays. Ce que j’ai vu est encourageant. Ce genre de réalisation existe à San où la culture se fait deux fois par an. Au nom de l’Etat, je demande pardon aux trois villages qui ont accepté de se déplacer pour la réalisation de cet ouvrage. Il n’y’aura que du bonheur après la réalisation de ce barrage », a dit IBK. Avant de remercier le ministère du développement rural et les partenaires techniques et financiers. En outre, le président a remis le chèque symbolique de 107 millions de FCFA pour le dédommagement des trois villages. Pour le ministre du développement rural, Bokary Tréta, ce barrage permettra l’amélioration des conditions de vie des populations. Avant de signaler que le programme connait un retard dans la mobilisation des fonds au niveau de certains bailleurs comme la Banque ouest africaine de développement, le fond de l’OPEP et un retard dans la passation du marché du Lot 2 financé par Eximbank Corée du Sud. A cet effet, le ministre a lancé un appel aux PTF de s’acquitter de leurs devoirs pour l’harmonisation des travaux de l’ouvrage. Selon le directeur national du génie rural, Soumaïla Samaké, le programme coûte 121,35 milliards de FCFA financé par le gouvernement du Mali et 11 bailleurs de fonds. A l’en croire, outre la construction du barrage-Seuil de Djenné, cet ouvrage servira de pont pour une route bitumée pour faciliter l’accès dans la ville de Djenné. Selon lui, c’est le 2ème ouvrage du genre après celui de Markala. A noter que l’état d’avancement des travaux est de 50,01% et la fin des travaux est prévue pour fin 2015. Le président de l’Apcam, Bakary Togola s’est réjoui de cette visite présidentielle et a souligné que le rôle de sa structure dans ce programme est le suivi. Il a donné des conseils aux producteurs, avant de signaler que ce barrage sera bénéfique pour les producteurs et les transporteurs. Bakary Togola a fait savoir que l’agriculture, l’élevage, la pêche sont des métiers qui peuvent nourrir son homme. L’objectif sectoriel de ce programme est de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire et l’allégement de la pauvreté. Son objectif spécifique est de contribuer de façon durable à l’augmentation de la production rizicole et les autres productions agro-sylvo-pastorales et piscicoles. Au totale, il est attendu du programme, une production additionnelle annuelle de 52 000 tonnes de riz paddy, 3 620 t de légumes, 588 t de viande bovine, 6 millions de litres de lait et 880 t de poisson.
Aguibou Sogodogo, envoyé spécial à Mopti
Source: Lerepublicainmali

avatar
  Subscribe  
Notify of
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct