Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Grand marché de bamako : près de 4mois sans couverture des réseaux

Aujourd’hui la communication téléphonique est un outil crucial voire indispensable pour les échanges humains et commerciaux. Une grande partie du grand marché de Bamako est en manque de cet outil précieux du 21e siècle. Les commerçants de cette partie vivent un calvaire qui ne dit pas son nom. Suite à leur cri de cœur, des promesses ont été faites mais toujours pas de solutions sur le terrain.  Bientôt quatre mois que les commerçants du grand marché ne peuvent passer ni recevoir un appel téléphonique. De même pour tous les visiteurs, clients qui rentrent au grand marché. « Une fois franchi le grand marché on est coupé du monde parce qu’on reste injoignable au téléphonique. Pourtant cet outil est aujourd’hui indispensable dans nos échanges. On ne peut recevoir aucune information familiale et autre à travers les téléphones. La situation nous angoisse ici vraiment on ne sait pas à quel Saint se vouer », nous confie, Issaka Ouattara, commerçant au grand marché.

Pour Zoumana Diarra, « il faut que les autorités pensent à réguler cette situation le plus rapidement possible. Vous savez les téléphones nous permettent de bien gérer nos affaires mais actuellement nous sommes comme les condamnés, car une fois ici on est coupé du monde. Pour effectuer un appel, il va falloir quitter le marché et aller au bord de la route pour pouvoir bien communiquer avec ses collègues commerçants. Cela à cause de la mauvaise qualité du réseau ». Quant à Abdoulaye Sow, il exprime son anxiété face à cette situation. « Les autorités nous avaient rassuré qu’elles rétabliront les réseaux mais jusqu’à présent ça ne passe pas. Les outils qu’on avait achetés pour avoir les réseaux, ils nous ont demandé de les désinstaller, ce que nous avons fait mais malheureusement ils nous laissent dans cette situation ».

« Si une solution n’est pas trouvée au problème après cette conférence de presse, nous irons en désobéissance civile. Nous allons plus payer les taxes, les impôts et les dédouanements aux autorités » a déclaré le président de l’Association des Commerçants Voyageurs du Mali et de la Diaspora malienne (ACOVMADIA), Idrissa Maiga lors d’une conférence de presse organisée pour la cause.

Pour le représentant de l’Autorité malienne de régulation de la télécommunication (AMRTP), Idrissa Ly, ce phénomène est dû aux grands immeubles qui poussent à tous les niveaux et à des hauteurs importantes. Selon lui, à cela s’ajoute une démographie totalement explosive, rendant les espaces de respiration presque inexistants. En poursuivant que, cette surpopulation s’accompagne de production d’ondes sonores constituées de bruits de personnes et d’instruments de musique qui polluent l’environnement sonore toute la journée, ces réalités ont pour conséquence direct l’affaiblissement de la couverture téléphonie dans les marchés.

 

Seydou K. KONE

Source: Bamakonews
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct