Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gaza: retour à un calme relatif ce matin après une nuit d’échanges de tirs

La confrontation entre les deux parties a duré une bonne partie de la nuit. L’armée israélienne dit avoir visé 35 cibles. Et des roquettes ont également été tirées vers le territoire israélien. Après une nuit marquée par de nouveaux tirs et bombardements des deux côtés, à l’heure actuelle, c’est le retour à un certain calme ce mercredi matin.

Tout au long de la nuit, des alertes à la roquette ont retenti dans les localités voisines de la bande de Gaza. Mais alors que des dizaines de tirs ont eu lieu au cours des dernières 24 heures, depuis le lever du jour, les sirènes se sont tues.

Côté gazaoui, l’armée israélienne dit avoir bombardé au total 65 cibles du Hamas et du Jihad islamique ces dernières 24h mais ce mercredi matin, aucune opération n’est en cours. Seuls les drones israéliens survolent toujours le territoire.

Cette nuit, le Jihad islamique et le Hamas – les deux principaux groupes armés de la bande de Gaza – ont annoncé qu’un cessez-le-feu avait été négocié. Il s’agirait en fait d’un retour au cessez-le-feu qui prévalait depuis la fin de la dernière guerre, en août 2014.

Le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza précise toutefois qu’il ne s’y engage que dans la limite de l’engagement d’Israël. Et le ministre israélien du renseignement nie ce matin un tel accord.

La situation reste donc précaire dans la bande de Gaza. Mais la volonté d’éviter l’escalade semble, elle, réelle. Les bombardements israéliens ont été ciblés et n’ont fait aucune victime côté palestinien.

Signalons que le conseil de sécurité de l’ONU devrait se réunir ce mercredi, à la demande des Etats-unis, fervent soutien d’Israël,  pour évoquer les tirs de roquettes et d’obus contre l’Etat hébreu.

Source: RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct