Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

FIBA : Hamane Niang à la conquête du monde

Hamane Niang, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, puis de la Culture sous le président ATT et ex-président de la Fédération malienne de basket, va à la conquête du monde après avoir fait ses preuves au Mali en Afrique.

 

A la veille du congrès électif de Fiba-Afrique organisé à Bamako les 22 et 23 juin 2019, le président sortant du comité exécutif était face à la presse à l’hôtel Sheraton le jeudi 20 juin 2019.

A cette occasion, Hamane Niang a annoncé sa candidature à la présidence de la Fiba aux médias, à ses amis et collaborateurs. L’élection à la présidence tournante de Fiba aura lieu le 30 août prochain en Chine en marge de la 18e édition de la Coupe du monde masculine qui regroupera 32 pays.

« C’est avec un immense plaisir et beaucoup d’humilité que je vous annonce que je suis candidat à la présidence de Fiba ». C’est ainsi que le président sortant du comité exécutif de Fiba-Afrique, Hamane Niang a annoncé sa candidature à la présidence de Fiba. Une présidence tournante qui devrait revenir à l’Afrique. Autrement dit, le candidat consensuel du continent occupera sans doute ce fauteuil.

L’ancien président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) et ancien ministre (Jeunesse et Sport puis Culture) est « candidat pour le Mali et parce que mes camarades de Fiba-Afrique l’ont souhaité ainsi », a-t-il indiqué à ses « amis » de la presse, venus nombreux à sa rencontre à l’Hôtel Sheraton ce 20 juin 2019.

Et cette candidature a déjà le soutien et la bénédiction du président de la République et de son gouvernement, du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) et de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB).

Les bénédictions des autorités et de la famille sportive

D’ailleurs juste avant cette conférence de presse, M. Niang a été reçu en audience par le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé. Le chef du gouvernement l’a assuré du soutien de l’ensemble du gouvernement malien pour son élection à la tête de la Fiba. Et, par la même occasion, Dr. Boubou Cissé a promis qu’il ne ménagera aucun effort pour voir un Malien à la tête de la Fédération internationale de basket-ball (Fiba).

« Je suis très heureux de savoir que vous êtes candidat à la présidence de Fiba… Et il est de notre devoir de vous soutenir. C’est donc désormais une affaire du Mali. C’est pour vous dire que nous soutenons à 100 % votre candidature », a déclaré le président du Cnosm, Habib Sissoko, en le recevant en début juin.

Et de renchérir : « Votre mandat à la tête de Fiba-Afrique a été une réussite totale. Je tiens aussi à vous féliciter pour les résultats engrangés au niveau de Fiba-Afrique à travers les nombreuses réformes. Je me réjouis aussi de voir que vous êtes aussi soutenu par le président de la Fédération malienne de basket-ball qui fait un travail extraordinaire pour le basket-ball malien ».

Avec la présidence tournante qui revient à l’Afrique, Hamane Niang a toutes les chances de succéder à l’Argentin Horacio Muratore qui était à Bamako pour le congrès électif de Fiba-Afrique. Cette élection se déroulera le 30 août 2019 en Chine en marge de la 18e édition de la Coupe du monde masculine qui regroupera 32 pays, dont cinq africains.

Il s’agit de l’Angola, de la Côte d’Ivoire, du Nigéria, du Sénégal et de la Tunisie. Et « Vieux », comme on le surnomme affectueusement en famille, connaît mieux maintenant les rouages de Fiba pour avoir été 1er vice-président ces cinq dernières années.

Le point de presse a donné lieu à plus de témoignages sur les qualités humaines, professionnelles et managériales de l’homme que sur des questions. Et les différents intervenants ont unanimement reconnu qu’Hamane est « une fierté malienne et africaine ».

Il est ce manager qui a permis au Mali de remporter son premier trophée continental (le sacre des Aigles Dames à Dakar en 2007) en sport collectif au niveau des sélections nationales senior. Et pendant près de dix ans de présidence de la FMBB, il a acquis une réputation de visionnaire qui a donné au basket malien ses lettres de noblesse.

Et il n’en a pas fait moins pendant les 5 ans qu’il vient de passer au service du basket africain. D’ailleurs, la conférence de presse de jeudi dernier a débuté par une projection sur les grandes réalisations et les caps marquants de sa présidence. Cela va de la réforme même de la gouvernance du basket mondial avec la concrétisation du projet « One Fiba » à l’initiative « NBA Academy Africa » en passant par la construction d’un nouveau siège de Fiba-Afrique à Abidjan (Côte d’Ivoire)…

Pour ce passionné de basket, qu’il a servi comme joueur et dirigeant, son brillant parcours n’a rien d’exceptionnel. « C’est la main de Dieu », a humblement reconnu Vieux Niang. Mais, aussi parce qu’il n’a jamais eu peur de se mettre au travail pour accomplir les missions qui lui sont généralement confiées, de se remettre en question pour mieux avancer… « On ne sait pas généralement quand, mais le travail paye toujours », a prêché M. Niang à l’attention de ses cadets et jeunes amis.

Face à la presse, il avait à ses côtés l’actuel président de la Fédération malienne de basket-ball, Harouna B. Maïga, et Cheick Oumar Sissoko, cet ami fidèle loyal et dévoué  qui a été un grand joueur et demeure excellent technicien avec trois consécrations continentales, dont deux comme coach principal des sélections féminines de petites catégories.

« Le Mali est une référence en matière de basket. Continuez avec la politique des conférences qui permet de mieux vulgariser et démocratiser sa pratique », a-t-il conseillé aux dirigeants actuels de la FMBB.

A noter qu’une minute de silence a été observée en la mémoire des responsables de basket (feus Abdallah Haïdara et Salamatou Maïga dite Bébé) et des journalistes sportifs disparus.

Moussa Bolly Printemps

Source: Echos Médias

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct