Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Election présidentielle – 2ème tour : mauvaises pratiques de certains leaders politiques

Décidément tous les moyens sont bons pour tenter de gagner les élections. Car beaucoup de nos politiciens véreux ont accepté de prendre l’argent des candidats, en leur promettent en retour la victoire, mais par manque de militants dans leurs fiefs, certains leaders politiques se livrent à des scènes peu orthodoxes : le vol, la fraude, l’achat des consciences et la manipulation des agents électoraux. Le conseiller municipal de l’URD, Boucari DIARRA dit ABEL se trouve au cœur d’un scandale électoral à Bamako Coura.

De quoi s’agit-il ?

Depuis hier, la nouvelle selon laquelle le conseiller municipal aurait piqué une crise est au menu partout dans les quartiers peuplés de Bamako Coura et Ouoloffobougou Bolibana à travers les’’ grins’’ (lieu de rencontre des jeunes) et même à bord des transports en commun (Dourouni et Somatra). Pour cause, l’édile n’a pas pu supporter l’allure à laquelle les résultats tombent en faveur de Ibrahim Boubacar KEITA, candidat de l’Alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ dont le club des amis du Ministre Harouna Modibo TOURE est membre. Toujours selon notre source, le malheur de M. Boucari DIARRA dit ABEL a commencé lors du 1er tour des élections présidentielles au lendemain du 29 juillet où il a tenté l’annulation de près de 150 de nos voix sans avancer la moindre raison. Profitant de la naïveté de nos accesseurs présents sur place dans le bureau, il a obtenu gain de cause toujours sur du faux et archifaux. Mais sa joie et son bonheur ont été de courte durée quand la Cour constitutionnelle a décidé de rendre justice en déclarant irrecevable sa requête par manque de motif sérieux justifiant ce qu’il appelle ‘’ fraude’’. Ainsi les 150 voix ont été restituées et prises en compte, ce qui a largement porté le RPM en tête, avec un écart de plus de 200 voix par rapport à son rival l’URD.

Pachouchou étrangle l’élu Boucari DIARRA dans son fief

« La démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple » dit l’adage. Après le 1er tour des élections présidentielles, pour taire tout commentaire, le club des amis du Ministre Harouna Modibo TOURE, conduit par M. Pachouchou a préféré la voie des urnes pour réélire leur candidat à la magistrature suprême de l’Etat. Et les populations des quartiers de Bamako-Coura, des six communes du district et des régions de Kayes, Sikasso, Ségou, Koulikoro, Diola, Gao, Ménaka, Tombouctou et Taoudéni ont apporté leur soutien au président sortant, son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA, l’homme de la continuité, du progrès et de la stabilité du grand Mali. La stratégie du président des clubs de HMT est toute simple : il a réussi, dans le strict respect des règles du code électoral en vigueur au Mali, à convaincre les militants et militantes en expliquant de porte en porte et dans les langues locales le projet de société ambitieux déjà enclenché du président IBK, tout en instant sur la place qu’occuperont les jeunes et les femmes dans les futures échéances électorales, à savoir les municipales et les législatives. Et M. Pachouchou de dire : « Les jeunes ont compris et ont pris leurs destins en main. Le système de vote par T-Shirt, thé et sucre est révolu, l’avènement de la technologie, du net, et des réseaux sociaux ne laisse plus de place aux ‘’bluffs’’ devenus le sport favori des politiciens acheteurs de consciences et sans projet de développement ».

Aux dernières nouvelles, le conseiller municipal revenant, serait retranché pour observation médicale en quarantaine dans une clinique de la capitale. Pendant ce temps, ses poignées de militants ont disparu dans la nature comme du beurre sous le soleil. Notre interlocuteur dira aussi que malgré le jeune âge de son mouvement créé il y a à peine 6 mois, les résultats enregistrés sont satisfaisants et l’objectif principal sera atteint, incha Allah, dans les 72h à venir, car leur candidat, le candidat des Maliens, sera plébiscité par ses concitoyens, à plus de 80% des suffrages.

Nous y reviendrons.

SourceLe Radar

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct