Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Droits de transport : Le Conseil malien des Transporteurs Routiers (CMTR) veut aussi vendre des tickets de voyage aux transporteurs

Depuis quelques semaines, la polémique autour de la vente par le Conseil malien des Transporteurs Routiers (CMTR), des tickets de voyage aux transporteurs suscite la frustration des syndicats des transporteurs et conducteurs routiers. Si le CMTR justifie la donne par une décision de l’Assemblée consulaire des transporteurs routiers reconnus par l’Etat, qui se réunit chaque année, les syndicats eux, désapprouvent et estiment que la vente dudit ticket manque de fondement légal, et exigent même des sanctions contre le bureau du CMTR.

Réunis en synergie, la fédération et groupement des syndicats des transporteurs routiers et conducteurs du Mali exige désormais la mise en place d’un collège transitoire pour le CMTR. Selon les premiers responsables du Syndicat National des Transporteurs Urbains et Interurbains (SYNTRUI), qui ont déjà déposé un préavis de grève de 72 heures à compter du jeudi 23 septembre prochain, cette situation dure depuis plus de dix ans : « Depuis 2009 on voit des tickets un peu partout. On vend comme un syndicat et quand tu veux prendre la lettre de voiture on te dit, si tu ne prends pas le ticket, on ne te délivre pas la lettre de voiture et souvent la lettre de voiture est conditionnée au paiement de ta facture de transport ». Pour eux, malgré les multiples interpellations des ministres en charge des Transports depuis le Gouvernement Bah N’DAW jusqu’à l’actuel, les lignes n’ont pas bougé. « C’est ainsi que nous avons décidé d’aller en grève pour dénoncer ce laxisme », clame un des responsables.

Face à cette situation, le Bureau du CMTR se défend. Selon le 1er vice-président, Aly Bocoum, qui s’est exprimé sur une chaine privée, les ressources générées par la vente des tickets sont reversées dans un compte contrôlé par le trésor public : « Depuis 10 ans, le CMTR a fonctionné avec comme ressources, en plus des ressources de la lettre de voiture, celles générées par les tickets. Ces ressources des tickets sont utilisées pour les propres besoins des transporteurs eux-mêmes. Récemment, le déménagement du poste de SENOU qui est allé à Diallakoroba a coûté au CMT plus de 20 millions. Quand le poste quittait Niamana pour aller à Zantiguila, c’est le CMTR qui l’a financé et au-delà, chaque fois qu’il y a un accident sur les routes nationales, c’est le CMTR qui s’occupe des dommages. Quand il y a mort d’hommes, les chauffeurs étrangers surtout, c’est le CMTR qui rapatrie les corps et organise les funérailles. On a essayé de créer un fonds social important pour aider le maximum des transporteurs maliens », a-t il détaillé.

Andiè A. DARA

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct