Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dividende démographique : Vibrant plaidoyer des Premières Dames pour la mobilisation des ressources

A Niamey, les Premières Dames d’Afrique en table ronde de mobilisation des ressources financières ont lancé un vibrant plaidoyer en faveur de la capture du dividende démographique.

En milieu de matinée du samedi 6 juillet 2019, la Première Dame du Niger, Lala Malika Issoufou, a invité dans la salle Amintchi de Bravia hôtel de Niamey, les Premières Dames d’Afrique parmi lesquelles Mme KEÏTA Aminata Maïga, pour participer solennellement à l’ouverture des travaux de la table ronde de mobilisation des ressources financières. La cérémonie était présidée par le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, sous le thème: « Investir dans l’autonomisation des femmes et le capital humain en tant que stratégie de développement pour la croissance ».

La Table ronde est organisée par le projet SWEDD et ses partenaires dont la CEDEAO, l’UNFPA et la Banque Mondiale pour mobiliser des ressources financières en faveur de l’autonomisation des femmes et le capital humain en tant que stratégie de développement pour la croissance.

En livrant ses impressions sur le sens de la présence à ses côtés de la Première Dame du Mali à cette cérémonie d’ouverture, Lala Malika Issoufou, a salué et remercié son invitée d’honneur du jour pour sa présence aux grands évènements en Afrique et dans le monde entier pour plaider en faveur des couches démunies et les plus vulnérables.

«La Première Dame du Mali est également engagée dans le plaidoyer, la communication. Avec son leadership et son sens de la sensibilisation auprès des partenaires stratégiques, elle a pu jouer un rôle déterminant au sein de notre organisation, mobiliser des fonds en faveur des populations afin de contribuer à leur mieux être physique, de production et de reproduction. Elle est toujours présente dans le cadre de la lutte contre le cancer, la scolarisation et l’éducation des enfants, la Santé de la reproduction des adolescents, l’autonomie de la femme, la lutte contre le VIH-sida en milieu scolaire et universitaire », a-t-elle salué

L’Epouse du Chef de l’Etat à travers son ONG AGIR s’est investie depuis des décennies pour le mieux être de la femme, de la jeune fille, de la santé de la reproduction des adolescentes entre autres. Et c’est fort de son engagement citoyen pour l’autonomisation de la Femme et de la jeune fille, et également dans la protection des filles et des adolescentes contre les mutilations génitales féminines , et des mariages d’enfants, que la Première Dame du Mali et ses sœurs premières dames d’Afrique , se sont engagées à travers leur plaidoyer et leur leadership , à mobiliser des ressources financières nationales et les investisseurs privés auprès du Projet SWEDD en faveur des jeunes et des adolescentes, principaux moteurs du progrès. Elles sont convaincues qu’en investissant dans cette frange importante de nos sociétés, c’est lui assurer la santé, son employabilité et son autonomisation.

Un autre axe fort de la rencontre est l’engagement des partenaires privés, en plus de la volonté politique des 6 pays membres du SWEDD de participer à l’investissement dans l’autonomisation des femmes et le capital humain en tant que stratégie de développement pour la croissance. L’objectif visé est de contribuer à la réalisation de ces priorités des États membres du SWEED, à la transformation des normes sociales à la base des pratiques néfastes des mutilations génitales féminines et des mariages d’enfants.

Auparavant dans son allocution d’ouverture, le président Mahamadou Issoufou a salué et remercié ses pairs des pays membres du SWEDD pour leur engagement et leur volonté politique pour la transformation de la facture numérique à un dividende démocratique. Le Président Issoufou a également salué la contribution des leaders religieux, chefs coutumiers entre autres par leur communication de proximité dans la sensibilisation des populations pour l’atteinte des objectifs du Projet SWEED.

Mahamadou Issoufou a salué et félicité les Premières Dames pour leur engagement constant de haut niveau, leur leadership pour sensibiliser, communiquer et plaider constamment pour le mieux être des populations et la cause du SWEED. Il s’est engagé et a engagé ses pairs du SWEED, à renforcer les initiatives nationales d’investissements des ressources nationales, invité les partenaires privés et d’autres bailleurs de fonds à mobiliser rapidement les ressources financières renforçant le partenariat public-privé pour le confort et le réconfort de nos populations communes.

La cérémonie a enregistré la présence des Premières Dames du Niger, du Mali , de la Mauritanie et du Ghana, du Premier ministre nigérien , de certains membres de son gouvernement, du Ministre nigérien en charge de la population, du Ministre malien en charge des populations, du représentant du SWEDD, du Représentant de l’UNFPA, du Représentant de la Banque Mondiale, du Représentant de l’UEMOA, du représentant de l’OOAS.

Dans la capitale nigérienne, en marge du douzième sommet de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, la Première Dame du Mali prendra part à la vingt troisième Assemblée générale ordinaire de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) sur le thème: « Collaborer pour transformer l’Afrique: Répondre aux besoins des populations vulnérables »

La veille, au cours du dîner gala animé par des artistes nigériens, les Premières Dames ont remis des prix à des jeunes lauréats nigériens du concours des porteurs de projets de développement organisé par la Fondation Tattali Iyali de Dr. Lalla Malika Issoufou.

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct