Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise sociopolitique : Le mouvement «SABATI 2012» partage ses solutions

Pour apporter sa contribution à l’apaisement du climat sociopolitique, le mouvement Sabati 2012 a organisé une journée de haut niveau d’échanges et de sensibilisation, samedi dernier au Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CENDIFE). Les participants ont préconisé des solutions de sortie de crise dans la déclaration finale de la rencontre.

 

Application intégrale des recommandations du Dialogue national inclusif et la mise en place de son Comité de suivi ; poursuite de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger ; demande au M5-RFP d’inscrire ses activités dans le respect de la Constitution et de la légalité républicaine. Telles sont quelques recommandations importantes issues des travaux de la journée de haut niveau de Sabati 2012 sur la situation sociopolitique du pays.

Le mouvement opte, par ailleurs, pour la mise en place d’un cadre consensuel et inclusif pour entamer et faciliter les réformes nécessaires pour la démocratie dans le contexte malien. Pour les participants, il faut la mobilisation de tous les acteurs soucieux du Mali afin d’encourager la communauté internationale dans ses efforts de soutien inlassables à notre pays. Ils ont enfin demandé à l’état un effort afin de traduire les préoccupations des consciences collectives en action concrète.

Le président du mouvement Sabati 2012, Moussa Boubacar Bah, qui a présidé la cérémonie de clôture des travaux, a relevé que c’est avec gravité, inquiétude et consternation que son organisation se prononce sur la situation sociopolitique de notre pays.
Ceci, en tant que mouvement démocratique et républicain, mais surtout parce qu’elle est composée de Maliens soucieux de la préservation de la paix, de l’unité nationale et de la cohésion sociale. Le président Bah notera que le climat sociopolitique a pris depuis le 5 juin 2020 une tournure radicale avec l’exigence de la démission du président de la République et la remise en cause de la Constitution du 25 février 1992 par certaines organisations sociopolitiques.

Selon lui, il ressort clairement des discussions que ce que propose le M5-RFP «n’est autre qu’un coup d’état contre la Constitution du Mali». C’est pourquoi, le mouvement Sabati 2012 a proposé la mise en place d’une véritable union sacrée et d’un véritable sursaut national des patriotes et républicains face au «péril et l’incertitude que nous propose le M5-RFP».

Oumar DIAKITÉ

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct