Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Côte d’Ivoire: face au coronavirus, Soro demande à Ouattara de « libérer les prisonniers politiques »

Avec les nouvelles mesures du gouvernement contre la pandémie du coronavirus qui s’installe en Côte d’Ivoire, l’ancien député de ferké, Guillaume Soro demande à Alassane Ouattara de libérer les prisonniers politiques. Vu qu’un neuvième cas confirmé au Covid-19 est déjà signalé dans le pays, le chef de l’Etat a pris des mesures fermes y compris l’interdiction des visites dans les maisons d’arrêt.

Les prisonniers n’ont plus droit aux visites en cette période de coronavirus selon le Conseil national de sécurité (CNS) à partir de ce mercredi 18 mars 2020 en Côte d’Ivoire. « Les visites des personnes extérieures dans les établissements pénitentiaires sont suspendues du 18 mars 2020 au 16 avril 2020. Le personnel exerçant dans chaque établissement pénitentiaire est invité à se conformer avec une stricte rigueur aux mesures hygiéniques clairement arrêtées par le Conseil national de sécurité avec la crise et à prendre toutes les dispositions utiles en vue de ne pas exposer la population carcérale à la pandémie », a indiqué le magistrat hors hiérarchie Boubakar Coulibaly, le directeur de l’administration pénitentiaire.

Lire aussi  Bénin: un coup dur pour le MPL de Korogoné à la veille des Communales 2020

Face à ces mesures sécuritaires du gouvernement ivoirien, le patron du GSP a réagi en demandant la libération de ceux qui croupissement en prison pour des raisons d’ordre politique. « Ce jour encore je demeure très inquiet pour tous les prisonniers notamment politiques du régime Ouattara dont l’échec à juguler la pandémie est mortifère. L’inaction de tous équivaut à de l’euthanasie », a indiqué Guillaume Soro sur son compte Twitter ce jeudi 19 mars 2020.

Lire aussi  Bénin-FCBE: «Paul Hounkpè n’est pas au-dessus du parti », Nourenou Atchadé

« En conséquence je demande leur libération et au minimum un confinement sanitaire et c’est peu demander! La surdité des parlementaires Africains et des instances internationales est sidérante. Laisser des collègues affronter le COVID-19 dans la précarité est inacceptable », a-t-il indiqué.

benintimes

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct