Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conférence de presse : Lancement d’un nouveau mouvement nommé Espoir Mali Koura.

Ce mercredi 14 mai 2020, plusieurs organisations de la société civile et des formations politiques ainsi que des citoyens d’autres bords ont convié la presse dans la salle de conférence du musée du district de Bamako contigu à la mairie du district pour annoncer la naissance d’un nouveau mouvement. L’objectif de ce rassemblement, selon ses initiateurs, est de réunir le peuple malien pour un sursaut national qui conduira à un changement radical du système de gouvernance du pays.

 

C’est avec l’hymne nationale du Mali qu’a commencé, ce jeudi après-midi dans une salle bien pleine malgré la situation sanitaire actuelle, le lancement officiel du mouvement ESPOIR MALI KOURA. Ensuite c’est le discours de celui qui présidait la séance M. Cheick O Sissoko, ancien ministre, qui était plutôt un appel au Peuple Malien comme l’indiquait son titre, qui annoncé solennellement la création du groupement.

Pour ses initiateurs, cette plateforme, qui regroupe des personnes de toutes les couches de la société civile et politique du Mali, est née d’un constat du recul du Mali dans plusieurs domaines  où dans lesquels, jadis, le pays était cité en exemple sur le continent et même au-delà. Parmi les tares qui ont motivé la création de cette organisation, selon ses membres, on peut citer entre autres : l’effondrement de l’appareil d’État au plan militaire et sécuritaire, qui a causé la destruction de plusieurs villages et la mort de plusieurs personnes, l’effritement des principes démocratiques, la dégradation des services sociaux comme l’éducation et la santé  ou encore les atteintes de plus en plus fréquentes aux libertés individuelles comme les récentes arrestations du Pr Clément Dembélé et Nouhoum Sarr.

Pour redresser la barre et renouer avec l’équilibre social, le mouvement ESPOIR MALI KOURA appel les Malien à un Sursaut National pour un basculement vers une quatrième république mais dans les règles démocratiques et républicaines en s’appuyant sur l’article 121 de la constitution malienne actuelle.

Par ailleurs, les conférenciers ont tenu à faire une motion de soutien au Peuple Malien, qui vit une situation très difficile en ce moment avec la crise sanitaire, qui est venue s’ajouter à celle sécuritaire. Des motions de soutien ont également été adressées au Pr Clément Dembélé, dont la plateforme PCC fait partie du mouvement et qui est toujours entre les mains de la DGSE et à l’honorable  qui, lui, a été enlevé en mars par des personnes inconnues au nord alors qu’il était en campagne pour les législatives du 29 mars dernier. Les membres d’ESPOIR MALI KOURA ont ajouté qu’ils tiendront le gouvernement responsable de tout ce qui arrivera au Professeur.

À Noter que le mouvement compte parmi ses adhérents, en plus de M. Cheick O Sissoko et le Pr Clément Dembélé avec le PCC, d’autres personnalités bien connues des maliens comme Choguel K Maïga, le groupement politique du Gal Moussa Sinko Coulibaly et beaucoup d’autres.

 

S.Guindo et A. Ouattara, stagiaires

Malijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct