Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Choix des députés de l’opposition pour Moussa Timbiné : Le directoire de l’URD « confesse ses erreurs »

Le vote de Moussa Timbiné, président de l’Assemblée Nationale le 11 mai dernier n’a laissé indifférent tout bon observateur de la scène politique malienne. Dans une note d’information, le directoire du parti de Soumaïla Cissé a tenté d’apporter des explications aux militants et sympathisants.

 

Il n’est plus un secret pour personne. L’URD, principal parti de l’opposition malienne avec pour statut, chef de file de l’opposition a offert un spectacle le plus surprenant de l’histoire de la politique malienne.

En effet, la session inaugurale de la 6ème législature de l’Assemblée Nationale du Mali, tenue le lundi 11 mai 2020 au CICB, au cours de laquelle le président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné a été élu, a été marqué par la vote massif des élus de l’opposition pour ce dernier. L’URD avait pourtant donné des consignes à ses députés de voter blanc. Ce qui avait laissé les militants évasifs.

« Il est apparu qu’à la fin du processus de vote, nos militants ont en grand nombre, manifesté leur étonnement et leur mécontentement face au choix de nos Députés. Le parti a essuyé de nombreuses critiques suite à ce vote », peut-on lire dans cette note.

Pour le directoire qui cherche des excuses, « la force de l’URD réside dans la conjugaison des efforts de tous ses militants et sympathisants ». « Cette popularité incontestable, à en croire la direction du parti, s’est manifesté dans les urnes à l’occasion des élections législatives dans plusieurs localités, dont le District de Bamako, a procuré un engouement réel qui doit nous servir de stimulant pour aller à la rencontre d’encore plus de Maliens ».

Et le parti estime nécessaire que ce soit ensemble, en acceptant les autres, que nous parviendrons véritablement à restaurer l’espoir. Et la situation actuelle, du pays « requiert la détermination, l’engagement sincère et loyal de toutes et de tous pour plus de vigilance républicaine ».

En reconnaissance de sa faute, les premiers responsables du parti dont le Président est enlevé au cours de la campagne à Niafunké font leur mea culpa auprès des militants et sympathisants.

« La Direction du parti doit humblement accepter les critiques de ses militants, sympathisants et aussi de ses alliés, dès lors que celles-ci servent à améliorer le travail, combien difficile à l’endroit des populations », semblent-ils justifier afin d’assurer être prêt à prendre toutes les dispositions nécessaires à la consolidation et au développement des liens harmonieux avec ses élus.

Mais le Parti de Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition veut aussi « resserrer » ses rangs, « demeurer unis et solidaires, déterminés et mobilisés pour la libération très prochaine de notre Président, l’honorable Soumaila Cissé ».

Pour conclure cette note, Pr Salikou SANOGO, 1er Vice-président a invité tous les militants et sympathisants de l’URD à continuer, à associer à l’honorable Soumaïla Cissé en ce mois de béni de Ramadan dans les prières pour que le Tout Puissant touche le cœur de ses ravisseurs.

Komi

LE COMBAT

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct