Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Carrefour contribue au débat démocratique : Foutez-nous donc la Paix !

La déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 a proclamé que la liberté de communiquer  de penser  et d’exprimer ses  opinions est un des droits les plus précieux pour  l’homme et que par conséquent tout citoyen peut donc parler, s’exprimer librement. Si, il est journaliste, il peut être condamné s’il viole l’éthique et la déontologie de la profession. Dans ce cas de figure on peut parler de délit de presse.

editorial logo edito

Pourquoi alors à chaque parution   nos articles d’analyse  sur la gouvernance d’IBK, sur le comportement peut catholique de certains membres du  Gouvernement ou les détournements à la pelle  d’un gestionnaire administratif ou financier de l’Etat, la rédaction se trouve bombardée de coup de fil avec des menaces à peine voiler  par des numéros inconnus.

Ceux qui se livrent à de telles pratiques  ne savent-ils pas que les médias sont des moyens essentiels pour l’encrage  de la démocratie. Il n’est pas dit qu’en démocratie que  tous les textes bénéficient de     la même lecture pour un sujet donné. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les premiers textes démocratiques sont consacrés à la  liberté.

Comme nous le savons la démocratie est un régime politique fondé sur la souveraineté des citoyens qui élisent leurs représentants librement.Une condition essentielle de la démocratie est l’existence d’une sphère publique dans laquelle s’épanouit l’opinion publique. Ce que nous devons savoir en plus c’est que les medias ont pour rôle d’animer cette sphère, tout en garantissant un pluralisme des points de vue et d’ailleurs c’est là que se pose la question de la place des médias dans une démocratie. CARREFOUR ne doit pas être perçu comme un adversaire, mais plutôt un journal qui contribue à éclairer la lanterne du citoyen lambda autrement dit des sans voix. Il n’est pas un preux chevalier venant sauver la princesse en détresse, mais plutôt comme un compagnon fidèle qui aide son dirigeant lorsqu’il est en difficulté. Comprendre cela est important pour pouvoir sauver le Mali. Posons-nous aussi la question de savoir si une société démocratique peut exister sans la liberté de presse. En reformulant la même question, est-il possible de trouver une presse libre dans une société qui ne soit pas démocratique ?

C’est à ceux qui nous sifflent toujours avec des numéros inconnus de répondre à cette question. Plus la presse est libre, plus la société est démocratique. Alors laissez-nous jouir de notre société démocratique un acquis  du 26 mars 1991.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct