Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assemblée nationale : Qui de Diarrassouba, Issiaka, Baber ou Karim sera le futur président ?

Qui sera le futur président de l’Assemblée nationale ? C’est la question fondamentale qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres, après le 2è tour des législatives. Déjà, on parle de Mamadou Diarrassouba, Baber Gano ou Karim Kéïta. Même le nom du président sortant, Issiaka Sidibé est cité. 

La course pour la présidence de l’Assemblée nationale est désormais ouverte, après le 2è tour des élections législatives. C’est le débat au sein de la grande famille du Rassemblement pour le Mali (Rpm), le parti au pouvoir. Plusieurs noms circulent déjà pour occuper le fauteuil. Il s’agit du président sortant, Issiaka Sidibé, le Questeur Mamadou Diarrassouba, Baber Gano (secrétaire général du Rpm) ou encore Karim Kéïta, le fils du président de la République.

Tout porte à croire que la chance du président sortant Issiaka Sidibé semble être minime au regard du contexte dans lequel il a été réélu à Koulikoro. Il s’est accroché aux basques du très populaire maire de Koulikoro, Eli Diarra de l’Urd (opposition) pour se faire réélire avec cette alliance contre-nature. Le hic est qu’Issiaka Sidibé a été battu dans son propre fief électoral lors du 2ème tour des législatives. Ce qui prouve à suffisance que sa tête a été sauvée par Eli Diarra.

Issiaka Sidibé est donc mal parti pour être reconduit au poste de président de l’Assemblée nationale. Et beaucoup de cadres du parti ne sont pas favorables à sa reconduction à ce poste.

Par ailleurs, le Questeur sortant, Mamadou Diarrassouba, est aujourd’hui la personne la mieux placée pour être le futur président de l’Hémicycle. Sa brillante réélection à Dioïla en est la preuve. Il est le seul cadre du parti qui a vraiment mouillé le maillot avec à son actif 5 députés, tous issus du Rpm. Et la liste Rpm était face à l’alliance Modec-Urd-Adp-Maliba conduite par l’ancien ministre Konimba Sidibé.

C’est avec 58, 71% que la liste Rpm a remporté ce scrutin contre 41% pour Konimba Sidibé et ses colistiers. Cette belle victoire de Mamadou Diarrassouba consolide désormais sa position au sein du parti.

S’agissant de Baber Gano, en tant que secrétaire général du Rpm, il mérite également d’être soutenu pour être président de l’Assemblée nationale.

Elu dès le 1er tour à Djenné, le ministre de l’Intégration africaine est un prétendant sérieux à la succession de Issiaka Sidibé.

En ce qui concerne Karim Kéïta, fils du président de la République, sa candidature pour la présidence de l’Assemblée nationale n’est pas à écarter. C’est vrai qu’il est le seul député Rpm élu à Bamako, mais on parle déjà de sa candidature. C’est dire que la bataille sera dure au sein de la majorité présidentielle.

Il se peut aussi que l’Urd ou l’Adema tente de briguer la présidence de l’Assemblée nationale. Sans oublier également l’Arp de Tiéman Hubert Coulibaly.

Notons qu’avec la nouvelle configuration qui se dessine à l’Assemblée Nationale, aucune formation politique n’a eu une majorité confortable pour dicter sa volonté aux autres qu’il faudra alors courtiser car pour la mise en place du Bureau du Parlement, tout dépendra des alliances à nouer et c’est donc un combat très stratégique qui se prépare.

       El Hadj A.B.HAIDARA

Source: Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct