Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

8.000 tonnes de vivres pour les régions de Mopti et de Ségou

Plusieurs localités de ces deux régions sont en détresse alimentaire, exacerbée de jour en jour par les conflits et les attaques des individus armés. L’urgence d’agir face à cette situation, reconnue au sommet de l’Etat, mobilise les efforts au niveau du Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) qui a concocté un programme spécial d’urgence de distribution de 8.000 tonnes de céréales dans les régions de Mopti et de Ségou. Coût de l’opération : 3 milliards de Fcfa.


C’est le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, qui a procédé, hier dans les locaux de l’Office des produits agricoles à Sévaré, au lancement officiel de ladite opération, en présence de plusieurs membres du gouvernement et du Commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Dénon.
Une opération qui vient à point nommé, «tant les conditions de sécuritaire alimentaire sont difficiles dans certaines localités», a témoigné le général de brigade Abdoulaye Cissé, gouverneur de Mopti. Toutefois, il a fait remarquer que la situation alimentaire est globalement «normale avec des prix inférieurs à ceux de l’année dernière, à la même période». Le chef de l’exécutif n’a pas passé sous silence la tension vive qui prévaut encore entre les communautés, faisant planer de sérieuses menaces sur la campagne agricole en cours.
Alain Holleville, chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali, a réaffirmé l’engagement des partenaires à rester aux côtés de nos autorités dans le cadre de la prise en charge de la situation alimentaire et nutritionnelle. La sécurité alimentaire étant, selon lui, un préalable au développement économique et social.
Pour le Commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Dénon, ce lancement intervient dans un contexte sécuritaire éprouvant pour les populations des régions concernées par cette opération. Les conflits y ont occasionné d’énormes pertes en vies humaines et impacté négativement sur les réserves vivrières issues de la dernière campagne agricole. C’est face à cette triste réalité qu’il a été alors demandé à sa structure de mobiliser un appui alimentaire conséquent dans l’objectif d’extraire de la précarité alimentaire les populations affectées. Ainsi, le CSA, en s’appuyant sur l’Office des produits agricoles du Mali (OPAM), a mis en place à Ségou, 2.000 tonnes de céréales pour les cercles de Macina, Niono, San et Tominian. Et pour la 5è région, 6000 tonnes de céréales sont destinées aux populations affectées dans les cercles de Mopti, Bandiagara, Bankass, Djenné, Douentza, Koro, Ténenkou et Youwarou. Au total, ce sont plus de 300.000 personnes en détresse alimentaire qui bénéficieront de cette opération financée exclusivement par le budget national à hauteur de 3 milliards de Fcfa. Kassoum Dénon a précisé que ce programme spécial vient s’ajouter au Plan national de réponse 2019. Dans ce cadre habituel de distribution alimentaire gratuite, l’Etat soutiendra près de 550.000 personnes vulnérables avec 16.344 tonnes de céréales.
Le Premier ministre a symboliquement remis au gouverneur de la région de Ségou la décision de mise à disposition des vivres. Après, il a visité deux magasins où sont stockés des quantités importantes de céréales. Pour Dr Boubou Cissé, cette opération est salutaire dans une région comme Mopti où la crise est aussi alimentaire. En effet, a-t-il rappelé, cette partie du pays a connu une campagne agricole difficile du fait de l’insécurité.
«Donc avec la période de soudure, il est important que nous puissions assurer une certaine sécurité alimentaire et nutritionnelle», a-t-il déclaré, espérant que cette opération apporte une assurance aux populations déplacées. Dr Boubou Cissé a annoncé d’autres actions fortes, notamment le déploiement 3.600 éléments supplémentaires des forces de défense et de sécurité. Sur cet effectif, 1.500 ont été déjà déployés. Les autres suivront dans les jours à venir, a assuré le chef du gouvernement, ajoutant que cette visite est l’occasion de mieux apprécier le lien entre la sécurité et le développement, ainsi que l’urgence humanitaire à laquelle il faut réagir rapidement. En sa présence, 20 camions chargés de 1.543 tonnes de céréales ont pris la route pour différentes localités de la région de Mopti.

I. D.

Source: L’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct