Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

1ère édition de la Journée mondiale de l’égalité des chances : L’ambassade de France au Mali et Timbiktu institue de Dakar forment 20 jeunes maliens

Dimanche 6 décembre 2020, le centre culturel Blonba de Bamako a abrité la cérémonie de clôture de la 1ère édition de la Journée mondiale de l’Egalité des Chances. Cet évènement organisé par Timbiktu institue de Dakar a été financé par le service de coopération de l’Ambassade de France au Mali. Pour l’occasion, 20 jeunes ont été formés aux questions de citoyenneté et de leadership entrepreneurial.

Durant deux jours (5 et 6 décembre), les jeunes ont été, grâce à l’Ambassade et son partenaire, formés. Les deux jours de formation avaient pour objet d’outiller ces 20 jeunes en recherche d’emploi ou occupant déjà une activité professionnelle sur des questions de citoyenneté et de leadership entrepreneurial.

Le directeur de Timbuktu Institute de Dakar, M. Bakary Sambe s’est d’abord félicité pour la tenue de l’évènement. Il a, ensuite, invité les jeunes à transformer les crises en opportunités. Et de poursuivre en mettant l’accent sur toute leur reconnaissance à l’Ambassade de France au Mali qui leur a beaucoup épaulé. « Ne cédons pas au populisme », a-t-il dit, conseillant les uns et les autres à ne pas tomber dans des identités meurtrières. Il y a, selon lui, beaucoup de choses à réinventer. De son côté, le 1er conseiller à l’Ambassade de France au Mali, M. Didier Maze, a précisé que la sélection des jeunes a été difficile. Il a par ailleurs estimé que ces jeunes doivent s’engager à construire des sociétés plus justes, équitables et inclusives. Et M. Maze de faire croire que la France accorde une importance particulière à la cause des jeunes. « L’égalité des chances est un engagement de la France », a-t-il annoncé. Cette occasion a été une opportunité pour lui d’inviter les jeunes à travailler pour l’intérêt supérieur du Mali.

Pour l’occasion, le ministre de la Jeunesse et des Sports aussi présent a expliqué que l’activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de ses attributions spécifiques dans l’action gouvernementale. Il s’agit, a-t-il clarifié, d’œuvrer pour la promotion d’un Mali équitable. Un Mali, envie-t-il, où les jeunes qui sont au même niveau de talent et de capacité d’entreprendre, voire ceux qui ont le même désir d’utiliser lesdits talents et capacités puissent avoir les mêmes perspectives de succès. Ce, sans tenir compte de leur position sociale, a-t-il exprimé. Puis d’être on ne peut plus clair : « En le faisant, nous agissons pour le bien commun, nous assurons le bien-être de nos concitoyens, nous construisons la paix et la cohésion sociale, nous promouvons l’esprit de créativité, d’inventivité, nous libérons le génie créateur des jeunes, en un mot, nous cultivons l’excellence en milieu jeune, seul gage de succès dans ce monde de compétition ardue ».

Pour relever ce challenge au profit de la population malienne, vous comprendrez dès lors, tout mon enthousiasme et ma raison d’être parmi vous à cette occasion, explique le ministre Mossa Ag Attaher.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct