Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

15e JOURNEE DU BON ELEVE : 106 élèves ont participé au camp d’excellence

Comme à l’accoutumée, la salle des banquets du palais de Koulouba a abrité, le 6 octobre dernier, la 15ejournée du bon élève placée sous le thème « Ensemble pour une éducation équitable, inclusive et de qualité pour tous ». Les élèves ayant pris part à ce grand rendez-vous étaient au nombre de 106, du fondamental au supérieur. C’était en présence du chef de l’État, des membres du gouvernement ainsi que de plusieurs autres personnalités, dont les partenaires techniques et financiers de l’Education.

La journée du bon élève s’est tenue dans la salle des banquets du palais de Koulouba, le samedi 6 octobre 2018. A l’occasion de cette journée, les filles ont été largement mises à l’honneur pour avoir été les premières dans 9 académies parmi les 19 ayant pris part à cette journée pour le niveau DEF. Dans les 6 séries qui composent la terminale du lycée, elles ont réussi à se positionner premières dans 2 séries, notamment en Sciences Exactes et en Sciences Économiques, avec approximativement 17 de moyenne.

Du fondamental au supérieur, il faut noter que des prix ont été attribués aux meilleurs de chaque niveau. Ces prix étaient notamment composés de bicyclettes, de tablettes numériques, d’ordinateurs pour les séries robotiques. Rappelons qu’à cette occasion, le prix Mohamed Lamine Traoré a été également décerné. Ce prix comprenait un trophée, un dictionnaire Larousse 2019, des livres de français, de science et enfin un livre sur l’histoire du Mali.

Il convient de noter que l’Association des femmes ingénieurs du Mali (AFIMA) a profité de cette journée pour attribuer des prix aux excellents de nos écoles. La remise d’un album photo-souvenir au président de la République par le cadet des lauréats a mis fin à cette cérémonie grandiose célébrant l’excellence au sein de notre République.

Rappelons que cette célébration s’est effectuée dans une atmosphère moins familière dans le cadre éducatif car correspondant à un mouvement de grèves des écoles secondaires privées réclamant leurs subventions de l’année dernière à l’État. Dans certaines écoles publiques, les professeurs observent également un mouvement de grève pour réclamer leurs rappels de titularisation et de principalisation à l’État. Ces incidents n’encouragent quand même pas l’excellence.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct