Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Zones cotonnières: le Pr Clément DEMBÉLÉ à l’écoute des paysans

Le Président de la Plateforme contre la corruption et le chômage (PCC), accompagné d’une forte délégation, est actuellement en campagne de sensibilisation dans le monde rural. Il a animé, hier mercredi, un grand meeting à Bla sur les difficultés des cotonculteurs et les opportunités à leur offrir. Ce meeting a été l’occasion pour le Pr Clément DEMBÉLÉ de réaffirmer son engagement à soutenir les paysans où qu’ils se trouvent. Il annoncé un grand projet qui aidera les paysans à cultiver le coton bio qui demande moins de dépense et plus rentable.

Ce meeting a été organisé à l’initiative du Syndicat des exploitants agricoles du Mali. Il a enregistré la présence des représentants de toutes les communes du cercle de Bla. L’objectif était d’échanger avec les cotonculteurs sur leurs difficultés en vue de trouver des solutions.
Le responsable du Syndicat des exploitants agricoles du Mali, Bakary TRAORÉ, venu de Niono, a affirmé que cela fait 6 mois que les producteurs de riz traversent des difficultés à cause de l’insécurité et autres difficultés.
Selon lui, après que le syndicat a démarché plusieurs ministères sans succès, le Pr Clément DEMBÉLÉ s’est porté à leur secours.
« Clément DEMBÉLÉ a adressé une lettre à l’ancien président de la transition. Suite à cette lettre, nous avons eu des satisfactions avec des facilités accordées aux paysans », s’est réjoui Bakary TRAORÉ.
Il a informé que plus de 2 millions de paysans dans les zones rizicoles ont décidé d’accompagner le Pr Clément DEMBELE qui ne ménage aucun effort pour trouver des solutions aux problèmes du monde rural. Pour le responsable syndical, il est temps que les paysans songent à soutenir les dirigeants qui se soucient de leurs préoccupations.
Lors de ce meeting, les porte-paroles des paysans venus de toutes les communes du Cercle de Bla ont tour à tour détaillé les difficultés qui les assaillent. Ils ont évoqué, entre autres : le prix élevé des intrants agricoles et les problèmes d’accès ; l’aménagement du fleuve qui traverse le cercle de Bla ; l’augmentation du prix d’achat du coton ; l’installation d’une usine d’égrenage du coton à Bla ; le manque d’aliment bétail ; les difficultés d’avoir les tracteurs subventionnés…
Après avoir écouté attentivement les intervenants, le Pr Clément DEMBÉLÉ a déclaré que la solution à leurs préoccupations dépend en grande partie de l’union et de la solidarité entre eux. Il a juré de tout faire pour défendre la cause des paysans. Pour ce faire, s’engage-t-il à faire tout son possible pour mettre les paysans dans tous leurs droits.
Il a expliqué aux cotonculteurs que ceux qui achètent le coton ont le plus besoin d’eux et non le contraire.
«S’ils ne s’engagent pas à vous satisfaire vous pouvez vous tourner vers d’autres cultures plus rentables », a déclaré le Pr Clément DEMBÉLÉ.
Il a annoncé la mise en place très prochaine d’un grand regroupement appelé Benso. Selon lui, des comités seront installés dans toutes les localités pour défendre la cause des paysans. Aussi, Benso qui sera composé des paysans dans toutes les localités du pays travaillera à mettre en place des activités génératrices de revenus avec le financement des partenaires nationaux et internationaux.
Il a également informé qu’une grande campagne de sensibilisation sera bientôt lancée en vue de sensibiliser les paysans sur la culture d’une variété de coton qui ne demande pas l’utilisation de l’engrais. Le Pr DEMBÉLÉ a informé que le kilogramme de cette variété de coton est vendu à 750 FCFA. Selon lui, ce coton bio est très prisé par les Indiens et les Pakistanais.
«Tout sera fait pour que les paysans du Mali soient indépendants et cessent d’être utilisés par les dirigeants. Les paysans sont très marginalisés dans notre pays », a fustigé le Président de la PCC.
Il a appelé les cotonculteurs à rester à l’écoute et qu’à l’issue des réflexions, le syndicat leur donnera une orientation. Il s’agira pour le syndicat de voir si les conditions pour cultiver le coton arrangent les paysans. Dans le cas contraire, une campagne sera menée pour appeler les paysans à boycotter la culture du coton.
Il a insisté à dire que tous les problèmes seront résolus si les paysans s’unissent et s’engagent ensemble.

PAR MODIBO KONÉ

Source: Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct