Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Yacouba Katilé, secrétaire général de l’UNTM : « Le gouvernement de Transition est Irrespectueux des lois et décrets du pays »

Le secrétaire général de l’Union nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, a mis à profit la célébration du 1er Mai, Journée mondiale du Travail, pour remobiliser ses troupes. Dans une lettre circulaire adressée aux secrétaires généraux des syndicats nationaux, des unions régionales, des unités locales, aux militantes et aux militants, le patron de la principale centrale syndicale tire à boulets rouges sur le gouvernement de Transition.

 

Le Mali, à l’instar des autres pays du monde, a commémoré, le 1er Mai 2021, la Journée mondiale du Travail. La commémoration intervient cette année dans un contexte socio-politique difficile caractérisé par des mouvements de grève qui paralysent la vie publique du Mali.

L’Union nationale des Travailleurs du Mali (Untm) a déposé un préavis de grève de 96 heures sur la table du gouvernement allant du lundi 17 mai 2021 à 00 heure au vendredi 21 mai 2021 à 00 heure sur toute l’étendue du territoire national. Pour la réussite de ce grand mouvement de grève en vue, des lettres circulaires ont été adressées par la centrale aux secrétaires généraux des syndicats nationaux, des unions régionales et des unions locales. Dans cette correspondance, le secrétaire général de la plus grande centrale syndicale affirme que le dépôt de ce préavis est motivé pour la non-application du procès verbal de conciliation signé le 5 février 2021 entre le gouvernement de Transition, le Conseil National de Patronat et l’Union Nationale des Travailleurs du Mali. « L’enthousiasme qui a accueilli la signature du procès-verbal de conciliation du 05 février 2021 a fait suite à une amère désillusion du fait des tentatives des pouvoirs publics de faire traîner l’application des accords, pour en faire un cadeau empoisonné aux futurs responsables du pays », a souligné Yacouba Katilé. Selon lui, « ces méthodes sont d’un autre siècle, et non adaptées aux circonstances d’un pays confronté à des hypothèques ardentes les unes et les autres ».

L’Untm, a ajouté son secrétaire général, ne sera pas complice d’un tel anachronisme de l’histoire d’un amateurisme politique. « Au lieu que tout se passe pour une fin de transition louable pour les nouveaux dirigeants, tous les accords, de tous les syndicats seront des boulets de canon qui exploseront au cœur du prochain régime », a-t-il déclaré. Le secrétaire général de la Centrale syndicale affirme sans ambages que tous les ministres négociateurs juraient sur leur applicabilité pendant la Transition lors de la négociation et la signature des accords. « L’Untm a bien entendu, a bien été informée des désirs nourris par ces autorités de la Transition pour ne rien concéder aux syndicats singulièrement à l’Untm afin que le prochain régime ait à s’employer pour les gérer….Ou les accords prévus sont honorés au terme des engagements du gouvernement ou, ce que l’on ne peut nous interdire, est le droit syndical sera appliqué dans toute sa rigueur », a-t-il mis en garde.

« Nous avons déposé ce préavis beaucoup plus parce que d’autres revendications ayant fait l’objet d’accords dûment signés, sont aussi non- appliqués, au terme de négociations de nos organisations partenaires avec le gouvernement », a-t-il précisé. « Dans cette perspective, puisque le gouvernement de la Transition est irrespectueux des lois et décrets du pays, le Bureau exécutif a déposé un préavis de grève. Ce préavis sera le dernier, car une structure de conjonction sera mise en place. Elle, et elle seule décidera de la conjonction des forces. Nous y travaillerons », a annoncé Yacouba Katilé.

Dans son préavis, l’Untm exige l’application immédiate des accords dont les délais sont à terme échus ou dépassés, le traitement diligent des accords dont les délais ne sont pas arrivés à terme, la prise en main par le gouvernement de Transition des salaires des Travailleurs de la COMATEX SA ainsi que le redémarrage de la production dans l’immédiat, l’élargissement de la prime de judicature aux greffiers et secrétaires des greffes et parquets conformément à l’harmonisation du point 1.1 du procès verbal de conciliation signé le 05 février 2021, le retour à leurs postes respectifs des vingt-deux travailleurs du ministère de l’Administration territoriale relevés suite à la grève du 09 novembre au 22 décembre, l’application des points d’accord relatif au paiement des salaires et accessoires des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’Administration générale et l’application immédiate des Accords d’Etablissements des Agences de Développement Régional (ADR). Pour le premier locataire de la Bourse du Travail, le 1er mai 2021 est placé sous le signe de la protection des travailleurs y compris des FAMa. Il a souhaité, à toutes et tous, une bonne fête du 1er Mai, malgré un contexte de grande morosité.

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct