Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Un signal fort de Barkhane !

Alors que de nombreux détracteurs accusent notre gouvernement et ses alliés de ne pas venir à bout des djihadistes qui sèment la terreur dans nos villages et alors que de nombreuses consciences découragées se laissent séduire par l’idée de négocier, Barkhane vient d’envoyer un signal fort : un de ceux qui donne le droit d’espérer.

A screen grab from an handout video released on May 13, 2019 by the French Army shows French soldiers of the counter-terrorism Barkhane mission in Africa’s Sahel region paying a tribute to their comrade French soldiers Cedric de Pierrepont and Alain Bertoncello in front of the plane repatriating the corps in France at the end of a funeral cerenomy at their base camp in northern Burkina Faso. French forces have freed two French hostages as well as an American and a South Korean in northern Burkina Faso in a military raid that cost the lives of the two soldiers, the French presidency said on May 10. The operation was ordered to free the French hostages, identified as Patrick Picque and Laurent Lassimouillas, who disappeared while on holiday in the remote Pendjari National Park in Benin on May 1. – RESTRICTED TO EDITORIAL USE – MANDATORY CREDIT “AFP PHOTO / FRENCH ARMY – NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS – DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS — NO ARCHIVE —
/ AFP / FRENCH ARMY / – / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – MANDATORY CREDIT “AFP PHOTO / FRENCH ARMY – NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS – DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS — NO ARCHIVE —

 

En effet, ce sont plus d’une cinquantaine de combattants du JNIM qui ont été neutralisés en une nuit. Iyad Ag Ghali, qui fanfaronnait il y a encore deux semaines de cela après la libération de 200 djihadistes des prisons de Bamako, vient de mordre la poussière. C’est sur un renseignement provenant semble-t-il de la sphère terroriste qu’une colonne de combattants surarmés a été identifiée avec certitude, fonçant droit vers le sud en direction de la frontière burkinabè. Barkhane a frappé à la tête et le bilan humain et logistique est lourd. Comme quoi, la libération de prisonniers, parfois bavards dans leurs cellules, peut avoir du bon…

Cela devrait encourager nos FAMa, qui elles-mêmes font le boulot dans le Macina contre Kouffa, à poursuivre et à amplifier leur effort. La conjugaison des forces FAMa et Barkhane ne manqueront pas de venir à bout de ce démon terroriste. De plus, en frappant non loin de la frontière avec le BurkinaFaso, Barkhane soulage notre voisin d’une pression continue des djihadistes qui ont tué et chassé les populations du Soum et de l’Oudalan, pour voler leurs terres et leurs biens.

Iyad pense qu’il peut imposer sa loi et contraindre l’Etat à négocier, en prenant notamment des otages ? Tout comme les Américains viennent de récupérer leur ressortissant des mains de bandits qui sous-traitaient au profit de Boko-Haram, Barkhane, au travers de son action, rappelle que les Etats forts ne négocient pas. La force française et les FAMa montrent le chemin : ne pas céder devant les ennemis du Mali et des pays voisins !

Ibrahim Keïta

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct