Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

UEMOA : le coût des importations alimentaires et énergétiques

Avec la flambée des produits alimentaires et énergétiques, la facture des importations des pays membres de l’Union monétaire et économique de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa) grimpe au premier trimestre 2022 et aggrave le déficit commercial en dépit d’une belle remontée des exportations consécutive à une appréciation des cours des principaux produits exportés de la zone.

Les importations de biens de l’Uemoa se sont élevées à FCFA 8 021 milliards au 1er trimestre 2022, en hausse de 14% par rapport au trimestre précédent et de 25,7% en glissement annuel, selon les chiffres de la Bceao. Et sans réelle surprise, ce sont les produits alimentaires (+41,5% sur un an) et les produits énergétiques (+72,3%) qui alimentent l’augmentation. « L’indice des prix des produits alimentaires importés par les pays de l’Union s’est accru sur un an de 35,0% au premier trimestre 2022, en lien avec le renchérissement au niveau international des huiles alimentaires (+62,5%), du blé (+49,5%) et du riz (+26,1%) » indique la Bceao.

Du côté des exportations, elles sont aussi en progression. A FCFA 6 308,40 milliards, elles augmentent de 11,1% par rapport au trimestre précédent et de 18,1% en glissement annuel. Une performance largement attribuable à la hausse des cours des matières agricoles exportées. Sur une année, le café a grimpé de 60%, le coton de 40,1%, le caoutchouc de 28,2% et dans une moindre mesure le cacao de plus 3,3%. L’or, principal produit exporté de la zone a aussi progressé de 4,2%.

Évolution du commerce extérieur de biens de l’Uemoa ((en milliards de FCFA)

 

commerce_exteiruer.png

 

Ainsi, sur le 1er trimestre 2022, le déficit commercial s’est aggravé de FCFA 186,5 milliards en glissement annuel pour s’établir à FCFA 269,5 milliards.

Production céréalière 2021/22 en baisse

La situation de l’Uemoa est d’autant plus critique que la production céréalière 2021/22 est en recul de

12,9% par rapport à celle de 2020/21 pour atteindre 27, 395 millions de tonnes (Mt) selon les chiffres du Cilss. Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. La production baisse significativement au Burkina Faso (-10,5%), au Mali (-15,4%) et au Niger (-37,4%), des pays frappés par une forte insécurité. Pour les autres pays de l’Uemoa, à l’exception  du Sénégal (-4,3%), la production  céréalière progresse.

La baisse de la production céréalière et les difficultés d’approvisionnement de marchés contribuent à l’accroissement des prix alimentaires. Après une hausse de 12,4% en mars 2022, ils ont progressé de 12,1% en avril selon les derniers chiffres de la Bceao. Mais pour le Burkina c’est plus 43,4%, le Mali +11,8%, le Niger +11,8% et le Sénégal +4,7%.

Un coût élevé aussi pour les finances publiques

De nombreux pays ont pris des mesures pour limiter l’impact de la hausse des prix sur la population, ce qui va peser sur les finances publiques. Par exemple, au Burkina Faso la semaine dernière le gouvernement a décidé l’abaissement des droits de douanes sur le riz, le sucre, l’huile. Coût pour le budget de l’Etat FCFA 14,3 milliards. Si le prix du pain est maintenu, les boulangeries devraient recevoir un appui avec la prise en charge de leurs factures d’eau et d’électricité pour un montant maximum de FCFA 150 000 par mois et par boulangeries sur une période de trois.

La semaine dernière, la réunion du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au sein de l’UEMOA constatait que plus de 12,5 millions de la population en situation de besoins d’assistance alimentaire d’urgence.

Une activité économique soutenue

 

Mais la reprise économique s’est consolidée au 1er trimestre 2022 avec une hausse de 5,6% du PIB sur un an. «La croissance du PIB dans l’Union traduit le maintien de la bonne orientation de l’activité économique dans l’ensemble des secteurs » observe la Bceao. La valeur ajoutée du secteur primaire augmente de 2,5%, celle du secteur secondaire de 5,4% et tertiaire de 6,8%.

 

Source: commodafrica

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct