Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Trois question à Moussa Mara : «Nous allons façonner le futur mais en même temps gérer le présent»

Nommé dans le gouvernement d’Oumar Tatam Ly en qualité de ministre de l’urbanisme et de la politique de la ville, le désormais ancien maire de la commune IV explique à «Le Prétoire» les nouvelles missions qui l’attendent, ses ambitions pour le Mali, …moussa mara ministre urbanisme politique ville biographie cv

Le Prétoire : Pouvez-nous dire exactement ce que c’est que la politique de la ville ? Moussa Mara : La politique de la ville illustre l’ambition de notre pays à faire de ses villes des espaces conviviaux et harmonieux créant des richesses et luttant de ce fait contre la pauvreté. Cela est vital pour un pays comme le Mali qui s’urbanise à une grande vitesse avec Bamako comme la ville dont le taux de croissance est le plus élevé en Afrique et le 6e le plus élevé au Monde. Dans quelques années, il y aura plus de Maliens en ville qu’en campagne. Nous devons de ce fait anticiper ce mouvement général dans les pays en développement pour faire de la ville non pas un étouffoir comme aujourd’hui mais comme un lieu où le citoyen se sent bien, où il produit et bénéficie de cette production, où il est en sécurité, où il joue son rôle de citoyen dans un cadre organisé avec des droits et devoirs pour chacun. C’est en somme l’organisation de notre cadre de vie futur que la politique de la ville doit définir avec en toile de fond l’arrêt de toutes les dérives actuelles (spéculations foncières, occupation de servitude, violation flagrante des lois et règlements…). Nous avons en conséquence à façonner le futur mais en même temps à gérer le présent pour qu’il ne rende pas ce futur impossible.

 

Vous venez d’être nommé à la tête du département de l’urbanisme et de la politique de la ville. Quels sont les grands chantiers que vous allez attaquer dans l’immédiat ?

Le chantier majeur est ce que je viens de décrire, c’est-à-dire rendre cohérents les projets et programmes ainsi que les initiatives actuelles au sein d’un grand programme décennal de développement des villes maliennes en application d’une politique nationale à définir. Nous allons aller très vite pour rendre opérationnel le dispositif de ce programme dans un délai de quelques mois. Ensuite, il nous a été instruit par le chef de l’Etat et le Premier ministre de gérer toutes les urgences en rapport avec l’urbanisation au Mali, pour ramener l’ensemble des acteurs à respecter les textes et à s’inscrire dans la normalité. Il s’agit de faire respecter les textes par tous les acteurs à commencer par l’Etat et les collectivités territoriales, les citoyens, les entreprises et autres organisations…Il est temps que l’Etat fasse respecter les règles au Mali. Il y va de sa crédibilité et de la restauration de son autorité. On ne discriminera personne mais on sera implacable sur le respect des règles. Dans le cadre de cette seconde mission, nous serons amenés à nous pencher rapidement sur la question des inondations pour que la pluie ne soit plus la cause de catastrophe comme nous en avons malheureusement connues cette année.

 

Vous avez en charge un département méconnu de la population. Dites-nous votre politique pour plus de visibilité ? 

La façon la plus profitable d’être visible c’est de faire son job de manière efficace. Nous sommes dans un secteur sensible, nous allons éviter de faire du tapage médiatique sans lendemain. Nous allons agir de manière résolue et dans la durée avec le seul objectif d’atteindre nos résultats à la satisfaction de nos compatriotes. Cela suffira à notre bonheur.

 

Propos recueillis par

Destin GNIMADI

SourceLe Prétoire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct