Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Session d’octobre du CNT : 15 textes de loi adoptés

Le président du Conseil national de Transition (CNT), le colonel Malick Diaw, a procédé, jeudi dernier au Centre international de conférences de Bamako, à la clôture de la session ordinaire d’octobre 2021 de sa structure. Au cours des travaux, 24 projets et propositions de loi intéressant la vie de la nation ont été examinés, dont 15 ont fait l’objet d’adoption et le reste renvoyé à la prochaine session pour « diverses raisons».

Parmi les textes adoptés figure la loi de finances pour l’exercice budgétaire 2022. Sur ce sujet, le président du CNT s’est réjoui de voir notre pays se doter, pour la cinquième année consécutive, d’un budget en « mode programmes ».

« Nous nous en félicitons car nous venons de prouver, une fois de plus, toute notre détermination à améliorer la bonne gouvernance et l’efficience budgétaire dans notre pays », a exprimé le colonel Malick Diaw.

Cette session arrivait à terme à une période où notre pays a amorcé un autre moment « historique » de son existence avec le démarrage des travaux des Assises nationales de la refondation (ANR).

À ce propos, le premier responsable du CNT a invité ses collègues à une participation massive et « responsable » à ces rencontres cruciales pour le devenir du Mali. Le colonel Malick Diaw a par ailleurs saisi l’occasion pour inviter l’ensemble des Maliens à regarder dans la même direction pour la réussite de la Transition. « En ces moments décisifs pour la mère patrie, nous nous devons de renforcer notre engagement patriotique et d’éviter à tout prix de fragiliser notre processus de Transition », a-t-il estimé.

Auparavant, les membres du CNT avaient approuvé le projet de loi instituant le Vérificateur général. Ce texte permet de mettre en place un dispositif institutionnel plus efficace pour promouvoir la bonne gestion des ressources publiques.

La Commission des lois constitutionnelles, de la législation, de la justice, des droits de l’Homme et des Institutions de la République, qui a été saisie au fond pour l’étude de ce document, a demandé au gouvernement d’élaborer une loi portant création et organisation des autorités ou institutions unipersonnelles.

Mais aussi de relire l’article L60 du code de travail pour prendre en charge les autorités administratives indépendantes ou autres organismes assimilés. Le texte a été voté par 97 voix pour, zéro contre et une abstention.


Bembablin DOUMBIA

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct