Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Secours islamique français : la question des enfants talibés et des écoles coraniques en discussion

Dans le cadre de la première réunion du Comité de pilotage national du programme talibés, le Secours islamique français (SIF) a organisé un atelier, mercredi dernier, dans ses locaux. La cérémonie était présidée par le conseiller technique au ministère de l’éducation nationale, Abou Diarra, en présence de Tasfsir Mamadou Diallo, chef de mission de SIF, des représentants des partenaires techniques et financiers et de plusieurs maîtres coraniques. Le SIF intervient depuis 2013 au Mali auprès des enfants et jeunes afin d’améliorer leurs conditions de vie et permettre leur plein épanouissement, a expliqué Abou Diarra.

Selon lui, cet important programme vise à soutenir les efforts du gouvernement dans l’amélioration des conditions de vie et d’étude des enfants et jeunes talibés. Et de rappeler qu’il y a 13 ans, le Mali a organisé pour la première fois, un forum sur l’enseignement arabo-islamique, dont les recommandations fortes étaient entres autres, l’appui à l’organisation et à la structuration des associations de maîtres d’écoles coraniques, l’élaboration et le suivi de formations pédagogiques des maîtres coraniques. L’amélioration de l’accès des enfants et jeunes talibés à l’ensemble des services de base y figurait aussi.

Le conseiller technique a aussi mis l’accent sur le fait que l’éducation dans les écoles coraniques n’est malheureusement pas considérée dans les programmes de promotion de l’éducation pour tous en Afrique. Il a aussi expliqué que de nombreux enfants dans notre pays sont considérés comme non scolarisés par les pouvoirs publics, avant de souligner que le pays compte plus de 3.500 écoles coraniques à l’échelle nationale qui permettent à plus de 100.000 élèves d’accéder au premier cycle de l’enseignement fondamental.

C’est dans cette dynamique que le représentant du département de l’éducation nationale, a rassuré sur la disponibilité du gouvernement à soutenir les actions futures. Quant à Tasfsir Mamadou Diallo, chef de mission de SIF, le programme talibé est né du constat que les écoles coraniques étaient peu considérées dans les programmes de développement et de protection de l’enfance. «C’està partir de 2016 que l’organisation a commencé à mettre en œuvre des actions à l’intention des enfants, des jeunes talibés et des écoles coraniques», a-t-il relevé.

Selon lui, environ 260.000 enfants et jeunes talibés dans au moins 5.000 écoles coraniques au Mali sont concernés par cette exclusion. Le chef de mission de SIF a également indiqué qu’en collaboration avec les associations nationales des maîtres coraniques et l’ensemble des ministères sectoriels concernés par la thématique talibés, SIF travaille à l’intégration des écoles et maîtres coraniques, en respectant la demande d’éducation religieuse et en promouvant les bonnes pratiques de bientraitance. Grace à ce programme, dira-t-il, les enfants et jeunes talibés verront se dessiner un meilleur avenir dans leur communauté.

Maïmouna SOW

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct