Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Second tour des élections législatives du 19 d’avril 2020 du Mali : La Cocem recommande la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote

La Coalition pour l’Observation Citoyenne des Élections au Mali (COCEM), Plate-forme d’Organisations nationales de la Société civile comprenant (l’AMDH, la JCI Mali, WILDAF, SOS Démocratie, et RPL), a fait sa déclaration préliminaire du second tour des élections législatives, tenue le 19 Avril 2020. Nette amélioration dans l’organisation, incidents déplorés, bureaux de vote non ouverts, mesures prises contre la propagation du Covid19 par les autorités, sont entre autres points saillants de ladite déclaration qui est sanctionnée par des recommandations fortes. Elle a été lue par le président de la Cocem, Drissa Traoré en compagnie d’Alassane Traoré, secrétaire général, et Moustapha Sanogo, trésorier, tous de la Cocem. Au regard des constats faits, dit Drissa Traoré, la Cocem formule les recommandations suivantes pour la suite du processus électorale.

D’abord, dit-il, elle appelle les autorités électorales à s’atteler  à la finalisation  de la centralisation  des résultats  et leur  publication dans les délais  légaux comme cela fut le cas  au premier tour. Ensuite, ajoute Drissa, la Cocem exhorte  les partis politiques  de s’abstenir  de toute déclaration  de résultats  relatifs  au vote  avant  l’annonce  officielle. En fin, poursuit Drissa Traoré, elle appelle les autorités   compétentes  à publier la liste  des bureaux de vote  n’ayant pas ouvert  et des bureaux  de vote ayant  fermé  au cours  de la journée  au premier et au deuxième tour. En outre, souligne le président de la Cocem, la Cocem réitère  sa recommandation pour la publication  des résultats  de vote  des deux  tours  par bureau. Toute chose selon nous, dit Drissa, qui contribue  à la transparence  sur l’agrégation des résultats  et lève  tout type  de doute  sur son intégrité. Par ailleurs, ajoute Drissa, sur ce point, la Cocem déplore que l’administration  électorale  n’ait pas procédé  à la publication  des résultats  du premier tour  bureau de vote par bureau de vote. En somme, martèle Drissa Traoré, la Cocem invite  les candidats  et les partis politiques  à recourir  aux voies  légales pour toute  contestation  ou réclamation   liée  aux résultats  du vote. Aussi, appuie Traoré, la Cocem  exhorte la cour constitutionnelle à clarifier  les conditions  de recevabilité  des recours  aux partis politiques, afin  de leur permettre  de réclamer dans les règles de l’art. Pour terminer, Drissa Traoré a fait savoir  que la Cocem s’inquiète  du sort  du chef de file  de l’opposition  politique  et président  de l’Urd, l’honorable Soumaila Cissé, encore détenu  après  sa prise  d’otage le 25 mars dans la région  de Tombouctou, la coalition  appelle à sa libération immédiate ; elle souhaite  aussi  vivement  une évaluation inclusive  des élections législatives par les organes  de gestion  des élections, partis politiques et les OSC dans le but  d’initier  la réforme électorale en vue  de consolider  la démocratie malienne.

Hadama B. Fofana

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct