Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sans Tabou: Dicko, la fin du mythe et la mystique

Le mouvement du 5 juin -Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a organisé le vendredi dernier, un grand meeting au Boulevard de l’indépendance. L’objectif pour le regroupement désormais partenaire des militaires, au-delà de la simple célébration d’un anniversaire, était de montrer à la face du monde un Peuple uni soucieux de prendre son destin en main par un changement de paradigmes et d’occuper toute sa place dans le concert des Nations.

Par milliers, les Maliens sont sortis pour se masser sur le Boulevard de l’Indépendance qui avait l’allure de ses grands jours de mobilisation. Le Peuple de ce vendredi 4 juin 2021 est-il sorti pour répondre à l’appel du mouvement du juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP). En effet, le M5 avait initié une visite de courtoisie et de réconciliation à des membres qui se faisaient rare lors des rencontres du mouvement. Parmi ces figures ou ténors 1ere heure du M5, il y a l’Imam Mahmoud Dicko qui, lors de la visite Jeamille Bittar chez-lui, au nom du M5 avait dans une vidéo appelé « les Maliens à se rassembler le vendredi 4 juin 2021 sur le boulevard de l’Indépendance après la prière du vendredi ». Et avait promis lui-même d’être sur les lieux ?

En ne saisissant pas l’opportunité de se rallier à la nouvelle dynamique et en se croyant toujours incontournable et indispensable, l’Imam Dicko qui avait lancé un appel a fait volte-face sur dit-on les déclarations de Konimba Sidibé qui désapprouvait la démarche de Jeamille Bittar. Or, c’est conformément à sa philosophie de rassemblement et d’union sacrée des Maliennes et des Maliens, de l’intérieur et de la Diaspora, que le Comité stratégique du M5-RFP avait entrepris de rendre des visites de courtoisie à plusieurs personnalités dont l’Imam Dicko.
Mais voilà, ce vendredi sur le Boulevard de l’Indépendance, l’iman Dicko s’est remarqué par son absence. La vedette du jour, Choguel MAïga, s’il a du respect pour l’Imam Dicko, ce n’est pas le cas de nombreux de ses affidés. Chef d’un parti politique, il s’assume sans complexe devant cette foule qui semble l’adopter.
En réussissant le coup sans faute, la mobilisation exceptionnelle sans l’Imam et ses troupes, le M5-RFP lève désormais toute équivoque sur le mythe et la mystique de l’Imam. Le Peuple, celui du Boulevard de l’Indépendance n’appartient pas à l’Imam Mahmoud Dicko. Ceux, qui sortent pour manifester, le font par amour patriotisme et engagement démocratique. Aussi, ceux qu’avaient annoncé ‘’mort et de belle mort’’, par la qualité de leur grande mobilisation de ce vendredi, envoie aux orties la croyance selon laquelle, sans l’Imam il y a pas de mobilisation. L’Imam, qui depuis sa mosquée, peut toujours se connecter sur les réseaux pour voir le peuple du Boulevard de l’indépendance sortir massivement pour poursuivre la lutte sans lui. Lui, l’homme de Dieu qui a choisi d’être humain, l’absence d’humilité en renonçant à aller à un événement pour lequel il avait lancé un appel. A moins que l’Imam ait compris qu’il allait être désavoué et hué par le peuple qu’il a lâché après ce qu’il a obtenu de la chute du président IBK pour retourner dans sa mosquée.
Il faut parier que la classe politique, notamment le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) puisse en tirer toutes les conséquences de son erreur qui a été le retour voire ce religieux voltigeur pour le proposer de revenir au-devant de la scène. Il est temps pour Choguel et ses compagnons de laisser l’Imam dans sa mosquée et de compter sur ce peuple qui est massivement sorti ce jour. Un vendredi qui sonne comme le glas politique de l’Imam. Il n’est pas enterré politiquement, mais son mythe de grand mobilisateur et sa mystique de dompteur des foules auront pris un sacré coup.
C’est parce qu’envers les Maliennes et Maliens des villes, des campagnes et de la Diaspora, le M5 a été fidèle aux orientations et aux objectifs de la lutte à savoir :
1) Lutter contre la corruption, la mauvaise gouvernance, le népotisme, l’impunité qui ont conduit notre pays au bord du précipice ;
2) Veiller sur l’Etat de droit, la République, la Démocratie et la Laïcité ;
3) Situer résolument toutes nos actions dans le strict respect de la Loi et le refus de la violence ;
4) Impliquer tous les Maliens à ce noble, exaltant mais combien difficile combat.
Le peuple, qui est sorti ce vendredi massivement pour répondre à l’appel, sait que les responsables du M5-RFP ont fait preuve de constance et de détermination «sans calcul autre que l’intérêt national,(qu’ils se sont) collectivement engagés dans cette bataille sous le soleil ardent, la pluie. Ils ont inhalé les gaz lacrymogènes. Certains ont été arrêtés. Ils ont aussi des condamnations intempestives…
Mépris et toisés, ils sont de retour et de la plus belle des manières, contrairement à ceux qui se proclamant grand leaders adulés mais qui ne parviennent pas à mobiliser 200 personnes sur le Boulevard. Face aux situationnismes que le peuple a voués aux gémonies en refusant de répondre à leur appel, le M5-RFP peut dire à ce peuple du Mali qu’il n’est pas dupe.
Le M5-RFP a survécu sans l’Imam, ce dernier peut-il survivre avec le M5-RFP aux commandes de l’État ? C’est pourquoi, nous pensons qu’au-delà du M5, il urge que toute la classe politique de se déconnecter de ces forces hybrides qui ne font que discréditer l’action et l’engagement politique.

Abdoulaye OUATTARA

Source: Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct