Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

RGPH : des désistements dans les rangs des agents recenseurs

Le recensement général de la population et de l’habitat RGPH a été officiellement lancé ce mercredi 15 juin 2022. Les opérations vont durer 3 semaines. Déjà certains Maliens décrient la communication autour de ce recensement.

Plus de 36 mille agents recenseurs et chefs d’équipes sont mobilisés sur l’ensemble du territoire national pour cette 5e édition du RGPH.A Bamako, nombreux sont ceux qui affirment ne pas être au courant de ce recensement de la population et de l’habitat. Même ceux déjà au courant, déplorent un déficit de communication autour de l’opération. « Malheureusement je ne suis pas au courant. Pas dut tout » dit cette dame avant de s’interroger « avec l’insécurité, ils arrivent à faire cela ? ». A côté d’elle, une autre renchérit « il faut que je sache d’abord les raisons du recensement ».

Les activités de ce recensement sont coordonnées par l’Institut national de la Statistique INSTAT. Ses responsables disent renforcer la communication pour mieux informer les populations sur la pertinence de cette enquête. « Nous avons fait des activités de communication à travers des journées de sensibilisation avec la société civile, des partis politiques et des chefs de quartiers en région et dans le District de Bamako », affirme Issa Bouaré, Directeur général adjoint de l’INSTAT. Il ajoute aussi que pour faciliter le travail, l’institut collabore avec les maires. Il en appelle à une franche collaboration des maliens pour sa réussite.

Des dispositions prises pour pallier les désistements

Il faut préciser que le RGPH consiste à recenser les données des membres d’une famille. Il concerne aussi certains biens et caractéristiques de la maison.

A peine commencer, certains agents recenseurs se seraient retirés des opérations de recensement. Les responsables de l’Institut national de la statistique confirment des cas d’abandon. Mais ils rassurent que des mesures ont été prises afin que ces désistements n’entachent pas le déroulement du RGPH

ISSA Bouaré est directeur général adjoint de l’Institut National de la Statistique INSTAT 

Source: Studio Tamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct