Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Projet « Formation agricole pour la sécurité alimentaire au Mali » : Des documents remis aux agriculteurs

Hier, mercredi 28 avril 2021, le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Mahmoud Ould Mohamed, a procédé à son département sis à la cité administrative de Bamako, à la remise officielle des documents de programme du Brevet de Technicien Agricole (BTA) élaboré selon l’approche par compétence (APC) pour les Centre d’Apprentissage Agricole (CAA) de Samanko, Samé et M’Pessoba au directeur national de l’Agriculture, Oumar Tamboura. La remise de ces documents entre dans le cadre du projet « Formation Agricole pour la Sécurité Alimentaire au Mali (FASAM) ».

Après les mots de bienvenue du coordinateur du Projet, Daniel Kampo, le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Mahmoud Ould Mohamed, a fait savoir que dans le cadre de la contribution à la recherche de solutions aux préoccupations, différentes initiatives sont en train d’être prises par l’État malien avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Parmi ces initiatives, dit-il, figure le projet « Formation Agricole pour la Sécurité Alimentaire au Mali (FASAM) ». Selon le ministre, ce projet, financé par Affaires Mondiales Canada (AMC), vise le renforcement du système de formation agricole au Mali à travers un partenariat entre des institutions de formation canadiennes et maliennes. « Le projet FASAM vise à contribuer au renforcement des capacités d’acteurs institutionnels publics du dispositif de formation agricole au Mali à travers l’amélioration de la qualité et de la pertinence des programmes de formation, le perfectionnement des membres du corps enseignant et le renforcement de la gouvernance et de la gestion des ressources grâce à l’application d’approches et d’outils basés sur les principes de l’assurance qualité », a déclaré le ministre. A l’en croire, les établissements appuyés par le FASAM sont l’IPR/IFRA de Katibougou pour l’enseignement supérieur ; les CFP de Missabougou, de Yorosso et de Badougou Djoliba pour le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle ; l’institut de formation professionnelle Malik Sidibé (IFMS) de Koutiala pour le ministère de l’éducation et les Centres d’apprentissage agricole (CAA) pour le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. A ses dires, le projet a contribué à renforcer les capacités, à améliorer la gestion et la gouvernance des établissements cités. « Des réalisations importantes ont été faites par le projet à l’IPR/IFRA de Katibougou, à l’institut de formation professionnelle Malik Sidibé (IFMS) de Koutiala, dans les centres de formation professionnels (CFP) Missabougou, de Yorosso et de Badougou Djoliba  et dans les Centres d’Apprentissage Agricole (CAA). Pour ce qui concerne les résultats atteints avec les CAA,  il s’agit entre autres de la révision du Programme du Certificat d’Aptitude Professionnel Agricole (CAPA) et le programme de Brevet de technicien en Agriculture selon l’Approche par compétence (APC), la mise à la disposition des équipements et des matériels agricoles (tracteurs, motoculteurs, batteuses, décortiqueuses etc) pour la formation pratique des apprenants des CAA ; l’aménagement d’un périmètre maraicher d’un hectare à Samanko ; la dotation en équipement et matériel informatiques ; la mise en place du manuel de procédures et outils de gestion des équipements ; la réhabilitation et l’équipement des dortoirs des CAA de Samanko, Samé et Dioro ; l’appui à la mise en place des Activités Génératrices de Revenus (AGR) dans les CAA de Samanko, Samé et Dioro ; l’appui à la mise en place des Cellules de Suivi de l’insertion socioprofessionnelle », a dit le ministre. Pour Mahmoud Ould Mohamed, les démarches sont en cours pour la réhabilitation du système d’adduction d’eau et d’évacuation des eaux usées du CAA de Samé. « La cérémonie de remise qui nous réunit est l’un des résultats significatifs de ce projet. Il est le couronnement d’un long processus inclusif et participatif impliquant différentes structures. Il s’agit de la Direction Nationale de l’Agriculture, la Direction Nationale de l’Enseignement technique et Professionnel (DNEP), la Direction Nationale de la Pédagogie et de l’Unité de Coordination du projet FASAM. Les documents en questions sont destinés au cycle de Brevet de technicien Agricole (BTA) implanté dans les Centres d’Apprentissage Agricole (CAA) de M’pessoba, Samanko et Samé », a conclu le ministre. Après les deux allocutions, le ministre a remis officiellement les documents au directeur national de l’Agriculture, Oumar Tamboura.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct