Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Processus électoral, réorganisation administrative: les propositions de l’UM-RDA

Le Bureau politique national de l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (UM-RDA- faso jigi) a organisé ce samedi 9 mars 2019 un atelier sur : la Loi Electorale, les Modes de Scrutin, et la Réorganisation Administrative ; à son siège à Korofina-Nord. Au terme des travaux, les participants ont fait des propositions pertinentes allant dans le sens de l’amélioration de notre processus électoral.

L’ouverture des travaux était présidée par le Président du Parti, Ibrahim Boubacar BAH ; en présence du ministre DIARRA Raky TALLA, membre du Parti ; du président du Mouvement Ir Ganda, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi MAIGA ; du représentant de EPM, Jeamille BITTAR ; des représentants de plusieurs autres partis politiques ; des leaders de la société civile, etc.

L’objectif de cette rencontre était d’échanger autour des modifications à apporter à la Loi électorale pour une meilleure représentativité des populations maliennes à l’Assemblée nationale dans l’équité démocratique. Elle s’inscrivait également dans le cadre des activités de l’Ecole du Parti ainsi que le Projet de société et du programme de Mandature de l’UM-RDA faso jigi.

A travers cette rencontre, il s’agissait pour le Parti du Tracteur de contribuer à une meilleure connaissance de la Loi électorale par ses cadres ; fournir aux cadres de l’UM-RDA Faso Jigi de larges informations sur les modes de scrutin, en vue d’une prise de décision consciente.

Il s’agissait aussi d’analyser les forces et les faiblesses des structures électorales actuelles (MATD, CENI, DGE) ; présenter les différents modèles de structures uniques de gestion des élections dans l’espace des pays de l’Afrique francophone.

Les participants ont aussi échangé sur la problématique des circonscriptions électorales de référence pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale ; et de discuter de la problématique de l’élection des Maliens établis à l’extérieur, y compris en ce qui concerne les circonscriptions électorales.

A l’ouverture des travaux, le Président du Parti, Ibrahim Boubacar BAH, non moins Conseiller à Koulouba, a déclaré que l’UM-RDA Faso Jigi, en tant que parti de l’indépendance, entend apporter une contribution de taille à toutes ces formes. Aussi, a-t-il justifié qu’en tant que membre de l’Alliance électorale EPM, son parti a le devoir de contribuer à une meilleure connaissance par ses cadres de la Loi électorale et des différents modes de scrutin, en vue d’opérer des choix en toute connaissance de cause.

Avant de terminer, il a tenu à féliciter le Gouvernement pour toutes les actions qu’il déploie dans le cadre de la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles. Il s’agit notamment des échéances de 2019 avec la révision de Constitution du 25 Février 1992 et de l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

Ainsi, suite aux échanges et clarifications apportées par l’Expert, Issa Tiéma DIARRA, et souvent par les participants, plusieurs piste ont été dégagées : créer une structure unique de gestion des élections ; prévoir une CENI autonome, dynamique, capable de jouer son rôle, y compris la gestion de tout le processus jusqu’à la proclamation des résultats ; revoir le mode de désignation des membres de la CENI. Aussi, l’atelier a préconisé le scrutin mixte ; la proportionnelle à plus fort reste. Il invite les acteurs à revoir le scrutin actuel en raison des coûts.

A propos de la représentation des Maliens de l’extérieur au Parlement, l’atelier a insisté sur la nécessité de s’entendre sur les circonscriptions électorales. Il a aussi été question de la nécessité de la révision constitutionnelle et d’envisager le scrutin mixte après la révision constitutionnelle. L’atelier de l’UM-RDA appelle aussi à envisager la suppléance dans les élections.

A la clôture, le Dr BA a insisté sur le délai du 30 juin 2019, qui est la fin du mandat des Députés, et a invité les cadres de son Parti à approfondir la réflexion sur la problématique du choix du mode de scrutin et celle de la circonscription électorale de référence.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct