Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidence du Parlement panafricain : le vote reporté à une date ultérieure

Les députés du Parlement africain devant élire, depuis avant-hier lundi 31 mai 2021, à Johannesburg, en Afrique du Sud, le président de l’institution continentale dont notre compatriote Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato est candidate en pole position, n’arrivent à s’entendre sur le processus. En effet, sentant la défaite de leur candidat (anglophone) contre celle de l’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et du Nord (Chato), les parlementaire d’Afrique australe ne cessent d’entraver le processus à travers de nombreux blocage. Ainsi, la Commission d’organisation a décidé de reporter le vote du président du Parlement africain à une date ultérieure.

Dans un reportage diffusé sur la chaine nationale ORTM, on voit des parlementaires se disputer, crier et se chamailler, pour protester contre le processus de vote pour la présidence de l’Institution.

Après la prestation de serment de certains membres, les 3 candidats devraient livrer leurs messages respectifs avant le vote. Il s’agissait de Mme Haïdara Aïssata Cissé du Mali, celui du Sud du Soudan, Forthune et du Zimbabwe.

Par la suite, le processus de vote a été bloqué, boycotté par des parlementaires de l’Afrique australe qui se sont opposés à la tenue de l’élection. En réalité, ils demandent une rotation pour la présidence du Parlement africain. Et pourtant, selon le Règlement en vigueur, cette exigence n’est pas possible.

C’est ainsi que la majorité des parlementaires de l’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et du Nord, qui soutiennent notre compatriote Haïdara Aïssata Cissé, exige eux aussi le respect strict des textes notamment aller au vote. Pour empêcher la poursuite du processus, les parlementaires de l’Afrique australe vont jusqu’à confisquer l’urne ; avant de prendre place au pupitre. Face à cette vive tension, la présidente de la Commission ad-hoc a suspendu la séance pour pouvoir calmer les ardeurs.

Aux dernières nouvelles, apprend-on, l’élection a été reportée à une date ultérieure.

Notre compatriote Mme Haïdara Assaïta Cissé s’est dit indignée face à cette situation qui n’honore pas l’Afrique. Elle a fait appel à la communauté africaine, notamment l’Union africaine (UA) à agir.

« Nous sommes indignés, et nous condamnons cette attitude de certaines parlementaires. Depuis l’arrivée de notre délégation en Afrique du Sud, nous avons été victime d’intimidation », a déploré Chato. Lire la suite sur aumali…

 

Awa Sogodogo

Source: l’indicateur du renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct