Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour offrir plus d’audience à ses produits culturels à travers le monde: Le Mali compte s’inspirer de l’expérience de la Chine dans le E-Commerce

Novice dans le E-Commerce (commerce électronique pratiqué par l’intermédiaire du réseau Interne) le Mali entend profiter de l’expertise de la Chine dans le domaine. L’information a été donnée, samedi, par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Arouna Niang.

 

Défini comme « l’échange pécuniaire de biens, de services et d’informations par l’intermédiaire des réseaux informatiques, notamment Internet « , le E-commerce est un secteur qui n’est toujours pas très développé au Mali. Cela, en dépit de la création de la Direction nationale de l’Economie Numérique et une légère baisse des coûts d’accès à Internet.

Ainsi, pour insuffler un grand dynamisme dans le secteur, en vue d’offrir plus d’audience aux produits culturels maliens, le gouvernement du Mali envisage la création d’une boutique en ligne. C’est ce que le ministre de l’Industrie et du Commerce, Arouna Niang, a révélé lors de l’exposition d’œuvres d’art, organisée samedi par l’Ambassadeur de l’Union Européenne à sa résidence.  » S’il y a un domaine où le Mali a un potentiel excellent, c’est vraiment la culture. Notamment dans le domaine de l’art. J’avoue que j’ai été impressionné par la qualité de la créativité des jeunes Maliens. C’est vraiment une surprise agréable pour moi. Ce sont des produits exportables.Toutefois, l’audience de ces jeunes artistes reste le réseau de la délégation européenne. Le marché intérieur est aussi, pour l’instant, à développer. Il y a beaucoup d’efforts qu’il faudra fournir pour élargir leur audience « , a-t-il déclaré.

Et de poursuivre :  » Avec mon homologue de la culture, nous allons  travailler ensemble pour voir dans quelle mesure nous pouvons aider les artistes maliens à avoir une audience plus large. Cela entre dans le cadre des innovations que nous souhaitons apporter aux petits producteurs maliens. C’est le E-commerce, une chance pour nous, pays en développement, d’être à l’heure du digital. Nous allons donc  travailler pour mettre en place une plateforme de E-commerce. Et certainement, nous aurons une boutique pour des artistes afin de leur permettre de faire voir leurs œuvres à un plus grand nombre de personnes « .

Pour ce faire, le ministre Niang évoque l’accompagnement de la Chine.  » J’ai discuté avec l’Ambassadeur de la Chine au Mali. Il a promis de nous aider. Il faut reconnaitre que ce pays a fait des avancées remarquables en matière de E-commerce. Le Mali est donc disponible à profiter de cette expérience « , a-t-il souligné.

Sory I. COULIBALY

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct