Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour l’émergence de la confiance des citoyens au processus électoral: Les autorités traditionnelles, coutumières et religieuses sensibilisées sur les enjeux des législatives

En prélude aux élections législatives, prévues les 29 mars et 19 avril prochains, le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie (CRI 2002), en partenariat avec l’Institut National Démocratique (NDI), organise depuis hier une session d’information sur ledit processus à l’intention de ses partenaires que sont les autorités traditionnelles, coutumières et religieuses. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre de deux jours, qui se tient à la Maison du Partenariat Bamako-Angers, a été placée sous l’autorité du président de CRI 2002, Pr. Abdoulaye Sall, en présence du représentant du NDI, Anis Samaali et du Coordinateur des Chefs de quartiers de Bamako, Bamoussa Touré.

Selon le Pr. Sall, au sortir du Dialogue National Inclusif, il ya eu l’adoption de 4 résolutions majeures et de 117 recommandations. La première de ces résolutions est la tenue, avant le 2 mai, des élections législatives qui vont permettre de mettre notre système démocratique, notre Etat de droit dans les normes requises. En tant que 3e institution de la République, l’Assemblée nationale vote les lois, évalue les politiques publiques, contrôle l’action gouvernementale et sert de charpente à la création de la Haute Cour de justice.  » S’il n’y a pas d’élections législatives, il n’y a pas de députés. S’il n’y a pas de député, ça veut dire qu’il n’y a pas d’Assemblée nationale. Et s’il n’y a pas d’Assemblée nationale, cela veut dire qu’il n’y a pas d’institution qui ait la légalité et la légitimité nécessaires pour voter les lois et évaluer les politiques publiques « , a expliqué Pr. Abdoulaye Sall.

Il s’agira ainsi pour CRI 2002 et NDI, à travers cette rencontre de deux jours, de former, d’informer et de sensibiliser les autorités traditionnelles, coutumières et religieuses, qui constituent des points focaux et relais auprès de leurs communautés, sur les enjeux de ces échéances électorales, à savoir ce que c’est qu’une élection législative, quel rôle joue cette institution au sein de notre nation, entre autres thématiques. Lesquelles seront expliquées dans un premier temps au cours d’une session introduction sur le thème  » entendons-nous sur les mots pour éviter la guerre « , également à travers 3 panels, dont celui portant sur le thème  » vote utile et représentation utile pour l’émergence de la confiance des citoyens dans le processus électoral « .

Ladite rencontre sera également sanctionnée par un exercice pratique sur la présentation, la connaissance et la maitrise du processus électoral à travers des pictogrammes, des images visibles et faciles pour la connaissance, la compréhension et la maitrise du processus électoral, ses enjeux, défis et perspectives.

Outre les 6 communes du district de Bamako, ce projet va concerner aussi les Cercles de Sikasso, Koutiala, Yorosso et Mopti. Il s’inscrit dans le cadre du programme EMERGE financé par les gouvernements des Etats-Unis et de la Confédération Suisse pour la promotion d’une participation citoyenne éclairée au processus électoral en cours, avec un accent particulier sur les femmes, les jeunes et les groupes traditionnellement marginalisés.

L’initiative a été saluée à sa juste valeur par le Coordinateur des Chefs de quartiers qui a remercié CRI 2002 et son partenaire NDI pour l’organisation de ces sessions, qui vont leur permettre d’être éclairés sur le processus et de mieux occuper leur place et jouer leur rôle combien important d’information, de sensibilisation et de mobilisation sociale pour des élections législatives 2020, transparentes et apaisées.

Ramata S KEITA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct