Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Politique de développement des collectivités: le projet Grand Bamako prend forme

La 2e session ordinaire du Grand Bamako s’est tenue ce 8 septembre 2020 dans la salle de réunion du Musée du District sous la présidence du maire Adama SANGARE. La rencontre a abordé plusieurs sujets pour la bonne marche de cette initiative de développement des collectivités.

 

Lancé il y a quelques années, le Grand Bamako est un projet qui regroupe plusieurs communes du District et alentours pour une meilleure coordination des stratégies de développement. Il a tenu sa 2e session ordinaire ce 8 septembre sous la présidence du maire Adama SANGARE. La réunion d’une journée a regroupé la dizaine de collectivités membres de l’initiative. À l’ordre du jour, les échanges sur le projet Banque mondiale, le statut de l’Agence urbaine du Grand Bamako et de son logo, la cotisation des membres du Grand Bamako, entre autres.
Dans ses mots de bienvenue, le président de séance, Adama SANGARE, s’est réjoui que le projet sort du cadre du rêve pour certains.
« Je suis heureux, car le projet Grand Bamako considéré par beaucoup comme une mission impossible a dépassé le stade de réalité pour être aujourd’hui une référence, une référence pour des grands acteurs comme ONU-Habitat, la Banque mondiale et référence pour une collectivité sœur, la mairie de Ouagadougou », s’est-il félicité.
En effet, après sa création et la mise en place de ses organes, sa dotation d’une agence urbaine, selon lui, le Grand Bamako entame une nouvelle étape celle de l’opérationnel, à travers la mise en place d’ambitieux partenariats techniques et financiers. Au nombre desquels, il a cité pèle mêle, le choix du Grand Bamako fait la Banque mondiale pour assurer la maitrise d’œuvre de tout nouveau ambitieux projet qu’elle s’apprête à financer, dont une des sous composantes leur dotera d’un schéma directeur d’urbanisme ; la reconnaissance par ONU-Habitat et son choix de faire figurer le Grand Bamako dans son rapport global sur l’état mondial des métropoles ; la sollicitation de l’UEMOA pour le financement d’un atelier international sur la gestion d’une métropole.
« Le Grand Bamako a vu le jour parce que nous avons compris que le repli sur soi est une impasse. Ces partenariats dynamiques que nous sommes en train de nouer nous donnent raison à plusieurs titres de nous avoir mis ensemble. Nous avançons lentement, mais surement. Le chemin est long et court à la fois, car nous sommes ensemble et ensemble nous irons toujours loin », a déclaré le maire.
Par ailleurs, il a exhorté les collectivités membres de Grand Bamako au paiement des cotisations pour permettre à l’initiative d’être viables et les engager à acquitter afin d’honorer leur engagement vis-à-vis des partenaires.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct