Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pays de risque pour des enfants: Mali dans le funeste top 10

L’ONG Save the Children a rendu public, en fin de semaine, à travers le monde, son rapport intitulé « Stop à la guerre contre les enfants ». Au Mali, le document a été présenté, ce 15 février 2019, à son siège. Il est ressorti que les enfants sont les plus touchés des guerres plus que les combattants.

« Chaque guerre est une guerre menée contre les enfants », déclarait Eglantyne JEBB, fondatrice de l’ONG Save the Children. Cent ans après cette déclaration, les faits continuent de lui donner raison, selon le Directeur de Save the Children Mali, Amavi AKPAMAGBO, qui a présenté le rapport « Stop à la guerre contre les enfants » dans notre pays. C’était en présence plusieurs acteurs et responsables de lutte contre les violations des droits fondamentaux des enfants au Mali.

Ce énième rapport de Save the Children de plus de 40 pages résume la situation difficile des enfants et la violation de leurs droits fondamentaux, à travers le monde. Il rapporte également des témoignages très émouvants des enfants syriens, de la RDC sur leurs situations alors que leurs pays sont en guerre.

Le document s’appuie sur des chiffres alarmants fournis par une étude commanditée par l’ONG britannique et menée par le Peace research institute in Oslo (PIRO) et des données des Nations unies. Celles-ci établissent que le nombre de dégâts contre les enfants n’a jamais été aussi élevé qu’au cours des 20 dernières années. Selon le Directeur de Save the children Mali, aujourd’hui un enfant sur 4 vit dans une zone de conflit. Il pense que cette situation doit interpeler tous les acteurs. Car au-delà de ce chiffre, il y a beaucoup d’autres faits qui doivent inciter les adultes à préserver la quiétude au moins pour l’avenir des enfants.

Ainsi, se basant sur leur rapport, M. AKPAMAGBO a affirmé que 420 millions d’enfants, près d’un cinquième des enfants du monde entier vivent dans une zone en conflit zone, soit une augmentation de près de 30 millions d’enfants, à partir de 2016. De même, il a ajouté que le nombre d’enfants en zones de conflit a doublé, depuis la fin la guerre froide avant de regretter le nombre d’enfants tués à cause des affrontements. En effet, si 142 millions d’enfants vivent dans des environnements à haute intensité dans les zones de conflit, il y a, au moins, 1000 personnes d’entre eux qui trouvent la mort par an dans les combats.

Par ailleurs, selon des données des Nations unies exploitées par l’ONG, le nombre de « violations graves » des droits de l’enfant dans les zones en conflit a presque triplé depuis 2010. Ils sont ainsi des centaines de milliers d’enfants à rendre l’âme, à défaut d’avoir des services sociaux dans certains endroits à cause du conflit.

En outre, le rapport dresse la liste des 10 pays au monde où les enfants sont les exposés au risque de violation de leurs droits. Il s’agit de l’Afghanistan, de la République centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, de l’Iraq, du Mali, du Nigéria, de la Somalie, du Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct