Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Outrage à la magistrature : Les Syndicats de la magistrature portent plainte contre Me Tapo, Me Bathily et Ras-bath

Les grands Syndicats de la magistrature, le Syndicat libre de la magistrature ( SYLIMA) et le Syndicat automne de la magistrature ( SAM) viennent de porter plainte contre  Me Tapo, Me Bathily et Ras-bath pour outrage à la magistrature.

Dans leur requête introduite au parquet de la commune I contre Me Tapo, les syndicats de la magistrature révèlent que l’avocat a fait une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux, dans laquelle, il s’attaque au procureur général près la Cour d’appel de Bamako.

Dans la même requête, les plaignants estiment que Me Tapo aurait dans la même vidéo déclaré que le procureur ne connait rien de la procédure. Les syndicats de la magistrature révèlent aussi que l’avocat a proféré des paroles malsaines à l’endroit du procureur de la Cour d’appel de Bamako et de la cour suprême.

Quant à Me Bathily, la plainte contre lui a été introduite au parquet de la commune V. Dans la requête, les Syndicats de la magistrature dénoncent la sortie de Me Bathily dans une vidéo en avril 2021 à Keniéba. Selon les plaignants, l’avocat et ancien ministre s’est violemment pris au procureur près du tribunal de Kenieba.

Selon les syndicats de la magistrature, les propos de Me Bathily ont incité la population de Keniéba à se rebeller contre l’institution judiciaire. Me Bathily aurait demandé à la population de Keniéba d’aller assiéger les magistrats, selon, la requête.

Quant à Bathily fils dit Ras-bath, sa plainte a été introduite au parquet de la commune IV.

Il lui est reproché d’avoir tenu des propos malsains à l’égard des magistrats dans son émission grand dossier du mercredi 21 avril sur les ondes de la radio Renouveau FM. Les plaignants estiment que le jeune chroniqueur qui venait de séjour à la Maison d’arrêt s’est violemment pris au procureur de la commune III, Mamadou Kassogué et le juge d’instruction Bourama Diarra.

Dans la requête, les plaignants révèlent que Ras Bath aurait dit que le procureur Mamadou Kassogué n’avait pas de compétence pour traiter le dossier. Il s’est aussi pris au juge d’instruction qu’il a qualifié d’incompétent, de fou et de non sérieux.

Comme on peut le constater, pour le respect de la collectivité, chaque plainte a été introduite dans la juridiction de ressort de chaque mis en cause.

Les jours à venir, on assistera à un vrai feuilleton ou un film de fiction judiciaire entre des acteurs de justice malienne. Mais certains observateurs avertis estiment qu’on s’attend vers une véritable confrontation d’idées entre des éminents avocats de pays et une justice décidée à faire appliquer la loi.

En tout état cause, les avocats  du barreau sont protégés par une législation que ça soit au Mali comme au plan international. C’est seul Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath qui semble n’être pas protégé par une législation quelconque.

Affaire à suivre

Seydou Diamoutené

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct