Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Numérisation des services de la poste: les experts à pied d’œuvre à Bamako

L’hôtel Sheraton de Bamako abrite depuis ce lundi, un atelier de validation de l’étude de mise en œuvre d’un code postal et d’un système d’adressage. Il s’agit de doter la poste du Mali d’un système numérique pour être dans la norme universelle. La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Mohamed Ag ERLAF, Ministre de l’administrerions territorial et de la décentralisation, en présence de M. Ibrahim HAIDARA, Président Directeur General de la poste du Mali, de Cheick NIMAGA, Directeur de l’AMRTP et de M. Cheick Oumar MAIGA, Secrétaire Général du Ministère de l’Economie numérique et de la communication.

Il faut rappeler que du 18 au 28 novembre 2013, la poste du Mali a conduit, à travers un partenariat et une assistance technique de l’Union Postale Universelle (UPU), une étude dénommée ‘’Etude de mise en place d’un Code postal et d’un Système d’Adressage au Mali’’. Ces assises ont donc pour principal objectif de valider et de mettre à jour ce document pour doter la poste du Mali de codes postaux et d’un système d’adressage performant, conforme à la norme internationale. L’atelier a donc pour objectifs spécifiques de doter le Mali d’un système d’adressage efficace, de valider le document de projet, de recueillir les contributions et les recommandations, mettre en place un dispositif de mise en œuvre et de suivi des recommandations et enfin de faire des propositions pour le financement du plan adopté.

En campant le décor, le DPG de la poste du Mali a expliqué les défis auxquels était confrontée la Poste du Mali. « La Poste du Mali, comme la plus grande majorité des opérateurs historiques, a la charge d’assurer le Service Postal Universel .Cette mission de service public est facilitée par la matérialisation d’une identification, rendant le système d’adressage malien plus performant. La qualité de service, en matière de distribution, est une donnée importante du SPU. Sans un réseau fiable et performant, cet indicateur est impossible à réaliser. En effet, l’activité principale du service de courrier postal se trouve sérieusement confrontée aux difficultés de distribution, d’adressage et d’organisation », a-t-il souligné, avant de déplorer que les conséquences sont importantes et sont à la fois financières et sociales.

Selon M. HAIDARA, la Poste du Mali, longtemps affectée par ce problème, entend réaliser une vaste opération permettant de parfaire le système d’adressage du pays. « En corrigeant cette imperfection, l’adressage mieux élaboré permettra de faciliter de nombreuses activités», est-il convaincu.

Quant au Secrétaire général du Ministère de l’Economie numérique et de la communication, il a expliqué que la poste avait besoin d’innovation, avec l’avènement du numérique qui est d’ailleurs créateur de valeur ajoutée. Il a promis l’amélioration du plan de relance de la poste, en vue de faire face aux nouveaux défis de l’heure. Selon M.MAIGA, cette nouvelle dynamique témoigne de la volonté des plus hautes autorités de notre pays d’adopter une politique de restructuration de la Poste qui consiste à transformer en profondeur l’entité postale afin d’adapter celle-ci aux besoins du marché, à travers un marketing dynamique. Il a remercié des experts de la poste, venus des pays membres de l’Union Postale Universelle (UPU), pour la validation de cette étude de mise en œuvre d’un code postal et d’adressage du Mali. Il s’est dit confiant qu’à l’issue des travaux, le Mali sera enfin mis au même niveau que les autres pays du monde qui ont relevé le défi de la digitalisation des services postaux. Il a ainsi exhorté les participants à faire des recommandations pertinentes, à l’issue de ces assises pour une numérisation effective des services de la poste du Mali

M. Ag ERLAF s’est réjoui de cet atelier qui mettra fin au casse-tête d’identification et de la distribution de certains documents administratifs. « L’argent que le gouvernement a dépensé dans la distribution des cartes électeurs est deux fois supérieur au prix de la confection. Cela nous prouve qu’il urge que notre pays soit doté de ce système d’adressage pour nous faciliter la tâche. Nous serons un partenaire stratégique de la poste du Mali pour la distribution de nos documents administratifs et cela permettra à l’Etat d’être soulagé de certaines dépenses», a-t-il dit.

Signalons que le présent atelier durera trois jours

PAR CHRISTELLE KONE

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct